Comment savoir si un nid de guêpes est vide ?

nid de guepes vide

Tomber nez à nez avec un nid de guêpes peut provoquer des frayeurs, surtout si l’on ne s’y attend pas. La surprise est d’autant plus désagréable pour les personnes allergiques au venin de l’insecte qui pourraient croire leur dernière heure arrivée.

Avant de paniquer, essayez d’abord de savoir si le nid est vide et donc, s’il représente un danger. Différents éléments peuvent vous aider à y voir plus clair.

Pourquoi est-ce important de savoir si un nid de guêpes est vide ou non ?

La marche à suivre n’est pas du tout la même dans le cas d’un nid actif ou dans celui d’un nid déserté. Le danger non plus. Un nid encore actif est extrêmement dangereux. Un nid déserté ne pose aucun danger particulier, mais il faut bien sûr avoir la certitude absolue qu’il soit vide.

Pour vous débarrasser, là encore le processus est très différent entre un nid actif et un nid vide. Dans le cas d’un ancien nid, il suffit de l’enlever, alors que dans le cas d’un nid de l’année, il est rudement recommandé d’évacuer ses habitantes d’abord. Un traitement approprié est dans ce cas conseillé de faire appel à une société spécialisée.

Quelles sont les périodes auxquelles les nids de guêpes sont souvent vides ?

L’hiver : la plupart des nids sont vides

La saison des guêpes prend fin avec l’arrivée des premières températures négatives. C’est à ce moment que la colonie décline et que les nouvelles reines s’en détournent, à la recherche d’un abri où passer l’hiver. Elles trouveront refuge dans une fissure, un tas de bois ou tout autre endroit dans lequel elles se sentiront en sécurité, protégées du trop grand froid et des prédateurs.

De ce fait, et à moins que les températures de votre région ne soient restées suffisamment douces pour ne pas leur être fatales, les nids de guêpes sont vides en hiver.

En conséquence, si vous trouvez un nid pendant la saison froide, il y a de grandes chances qu’il soit inhabité.

Le printemps : les nids sont petits, mais pas vides

Au début du printemps, les nouvelles reines doivent construire le nid qui accueillera sa colonie. C’est un travail patient qui lui demande énormément d’énergie.

Aussi, une reine ne retourne pas dans son ancien nid et porte son choix vers la construction d’un nid tout neuf. Hormis de rares exceptions où une guêpe jugera propice l’ancien nid d’une autre colonie pour s’y installer et le transformer, les nids de guêpes sont bâtis chaque année.

Un nid abritera ainsi un seul et unique individu le temps que le travail de bâtisseuse-fondatrice de la reine soit suffisamment avancé pour y accueillir ses premiers œufs, ses premières larves, et enfin ses premières ouvrières.

Les nids de guêpes du début de saison se rapprochent ainsi de la taille d’une balle de tennis et renferment de ce fait un faible nombre de guêpes.

De ce fait, un nid de taille importante (se rapprochant de celle d’un ballon de foot ou de basket) en début de saison se révélera souvent comme un nid de l’année précédente passé inaperçu.

L’été et le début de l’automne : la période à laquelle les nids sont les plus pleins

Les nids de guêpes augmentent en taille et en population tout au long de la saison. Plus le nid est gros, et plus il abrite d’ouvrières. La réciproque est également avérée puisque plus les ouvrières sont en nombre, plus elles sont nombreuses à construire des alvéoles supplémentaires, desquelles sortiront de nouvelles guêpes, … et ainsi de suite.

C’est donc à cette période de l’année que les nids sont les plus imposants. C’est aussi à ce moment-là que la probabilité de tomber sur un nid actif est la plus élevée.

Comment vérifier qu’un nid est vide en toute sécurité ?

Pour savoir si un nid de guêpes est vide ou non, vous pouvez :

  • Déterminer la probabilité qu’il le soit en fonction de la saison (voir plus haut)
  • Observer sa taille et son aspect général
  • Chercher d’éventuelles allées et venues

Hormis la saison qui est essentielle pour déterminer la probabilité qu’un nid de guêpes soit plein ou vide, l’aspect du nid est aussi un élément qui peut indiquer s’il s’agit d’un nid récent ou non. S’il semble poussiéreux et/ou en partie déjà abîmé, cela peut vouloir dire qu’il n’y a plus de guêpes à l’intérieur. Prudence tout de même.

Évidemment, si dans votre observation des guêpes se présentent pour entrer dans le nid, vous avez la réponse à votre question. D’autant plus si elles adoptent un comportement agressif lorsque vous vous intéressez de trop près à leur nid.

Ensuite, si vous n’avez pas vu de guêpes et que vous n’arrivez pas à déterminer s’il s’agit d’un vieux ou d’un nouveau nid, vous pouvez vous en approchez doucement et le tapotez légèrement (juste de quoi réveiller des insectes qui y séjournaient).

Le principal est de procéder en douceur et avec prudence. Nous vous rappelons que, malgré leur petite taille, les guêpes sont des insectes dangereux. De ce fait, anticipez absolument le risque de piqûres en vous couvrant toutes les zones du corps avec des vêtements épais ou une combinaison de protection.

Que faire d’un nid de guêpes vide ?

Un nid de guêpes est fabriqué en cellulose, une matière isolante qui ne causera pas de dommage à votre habitation si vous le laissez en place.

On dit parfois qu’un nid de guêpes présent dissuaderait les autres guêpes à venir s’installer dans ses environs proches (vous trouverez à ce propos de « faux nids de guêpes » dans certains magasins). Malheureusement, ceci relève plus de la croyance populaire que de faits vraiment avérés. Cependant, un nid ne sera que très rarement réutilisé, ni par les nouvelles y étant nées, ni par d’autres reines venant d’autres colonies (cela peut tout de même arriver dans des cas vraiment très rares).

Il n’y a donc pas d’inconvénients autres que qu’esthétiques à laisser un ancien nid de guêpes en place. Cela pourrait même, peut-être, vous être utile.

Si vous préférez l’enlever, il n’y a pas de précautions à prendre et un nid rendu à la nature se désagrège rapidement grâce aux intempéries et aux insectes décomposeurs.

Conclusion

Il est important de savoir si un nid est habité ou non pour l’enlever. La première chose à faire est d’observer le nid et de guetter des guêpes qui s’en approcheraient.

Ensuite, c’est l’aspect extérieur du nid qui peut vous apporter des réponses, en fonction de sa taille, de son état, et du moment de l’année.

Si vous pensez faire face à un nid inhabité, il s’agit de procéder à une vérification en douceur en étant soigneusement protégé avant d’envisager son enlèvement.

Dans le cas d’un nid vide, vous pouvez procéder à son évacuation sans prendre de précautions spécifiques.

Dans le cas contraire, il est préférable de faire appel à une société spécialisée dans le traitement de ces nuisibles.

Contactez nos équipes pour vous faire assister dans l’enlèvement de vos nids de guêpes.

Tags: