Enfumer un nid de guêpes : est-ce une bonne idée ?

enfumer nid de guepes

Enfumer un nid de guêpes est une solution qui est parfois évoquée dans le cadre de la lutte contre les nids de guêpes.

L’idée de cette méthode repose sur le fait que la reine dépense une quantité importante d’énergie lors de la confection du nid. Si elle étouffe dans le nid, elle n’aura que d’autre choix que de l’abandonner pour le recréer ailleurs.

Vous l’aurez compris, il est possible d’enfumer un nid de guêpes. Cela peut même être efficace dans certains cas. Néanmoins, en règle générale, l’enfumage n’est pas conseillé. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Enfumer un nid de guêpes est-il efficace ?

En général, l’enfumage du nid n’est pas recommandé. Cela crée inutilement des situations à risque qui n’ont pas lieu d’être.

Malgré tout, la technique peut être une solution efficace en fonction de votre situation et du nid dont vous souhaitez vous débarrasser.

Dans quels cas envisager l’enfumage d’un nid de guêpes ?

L’enfumage peut représenter une solution lorsque l’on fait face à un petit nid de guêpes, au début du printemps, d’autant plus dans le cas d’un nid en hauteur, comme par exemple un nid situé en haut d’un arbre.

L’enfumage peut permettre de faire fuir les guêpes et leur donner l’envie d’aller voir ailleurs.

Cependant, protégez-vous ! Les guêpes et leur dard ne doivent pas être sous-estimés. De même, le feu est synonyme de dangers, alors prenez toutes les précautions nécessaires pour ne pas vous y exposer.

Comment enfumer un nid de guêpes ?

Pour enfumer un nid de guêpes, le mieux est d’allumer un petit feu sous le nid et d’attendre qu’il fasse son effet, mais la fumée doit être suffisamment importante pour constituer une gêne, et faire croire aux guêpes à un réel danger.

Il n’y a pas besoin de faire un grand feu pour obtenir une fumée épaisse. Il suffit de privilégier des combustibles tels que des herbes séchées. La fumée de charbon est également excellente pour l’enfumage des nids.

Du coup, si vous avez un barbecue et que la situation le permet, n’hésitez pas à en faire usage.

Les dangers de l’enfumage d’un nid de guêpes

Comme nous l’avons dit, l’enfumage n’est pas la meilleure option pour faire fuir les guêpes. Nos mères ont pourtant tenté de nous le faire comprendre : on ne joue pas avec le feu ! Pour les personnes qui n’y sont pas habituées, il est absolument déconseillé de faire un feu sous un nid de guêpes.

Premièrement, il ne faut pas négliger les dangers de la flamme. Bien sûr, des précautions sont de mise. Forcément, on ne se lance pas dans l’aventure si le nid est situé dans ou très proche d’un bâtiment. Certains s’y sont risqués et y ont perdu leur maison. D’autant plus que la matière qui compose les nids de guêpes est très inflammable, se rapprochant de celle du papier.

En second lieu, il ne faut pas perdre de vue les risques et les conséquences qu’apportent les dards de guêpes. Leurs piqûres sont potentiellement mortelles, surtout dans le cas d’une attaque de masse (lorsque l’on s’en prend directement ou nid par exemple) ou pour les personnes allergiques au venin de l’insecte.

Dans l’immense majorité des cas, il existe donc de meilleures alternatives que l’enfumage pour vous débarrasser de vos nids de guêpes.

Quelles sont les meilleures alternatives à l’enfumage d’un nid de guêpes ?

La prévention : le meilleur moyen d’éviter les nids de guêpes

Vous pouvez limiter les entrées de guêpes au maximum en vérifiant les espaces, mêmes légers, dans votre façade, sous le toit, etc. Gardez bien en tête que 3mm suffisent aux guêpes pour s’y faufiler.

En ce qui concerne les bouches d’aération et autres espaces que vous ne souhaitez pas calfeutrer, des grilles anti-guêpes, très faciles à placer, existent et éviteront l’installation d’un nid.

Enfin, des répulsifs à guêpes sont facilement trouvables dans le commerce et leur feront passer l’envie de s’installer chez vous.

Détruire un petit nid de guêpes soi-même : plus efficace que l’enfumage

L’enfumage ne fonctionnera que dans le cas d’un petit nid dont la construction vient d’être entamée. Cependant, dans ce cas de figure, la destruction du nid, par un simple enlèvement, s’avère être davantage efficace et bien moins risquée que d’enfumer le nid.

Attraper les reines au printemps ou éviter les guêpes en premier lieu

Si vous ne voulez pas de guêpes tout court, vous pouvez essayer d’attraper les reines avec des pièges au printemps, avant qu’elles ne construisent leur nid.

La recette de l’opération est simple : pas de reines qui s’installent chez vous au printemps, pas de nids de guêpes en été !

Faire appel à des experts de la lutte anti-guêpes : la solution à toujours privilégier

La meilleure alternative si vous êtes confrontée à un nid de guêpes est de faire appel à une société de gestion des nuisibles spécialisée en la matière. Les techniciens de ces sociétés d’extermination sont équipés pour l’occasion et peuvent agir en toute sécurité pour vous et votre famille, ce qui reste infiniment moins dangereux pour vos bâtiments et les habitants de votre logement que d’enfumer un nid de guêpes vous-même.

Conclusion

L’enfumage du nid peut être envisagé dans le cas d’un nid particulièrement petit, surtout si ledit nid est situé en hauteur et est difficile d’accès autrement.

Cependant, ce traitement combine les risques du feu avec celui des piqûres de guêpes. Il n’est donc à envisager qu’en dernier recours. Il faut prendre le maximum de précautions si vous vous lancez sur cette voie !

Dans le cas d’un petit nid accessible, son enlèvement est davantage efficace et vous évitera de vous exposer à une situation potentiellement dangereuse.

Dans tous les cas où vous êtes confrontés à des guêpes, la meilleure alternative reste de demander conseil auprès d’une société spécialisée qui pourra agir en conséquence.

Contactez-nous pour programmer une intervention anti-guêpes avec nos exterminateurs.

Read more

Comment savoir si un nid de guêpes est vide ?

nid de guepes vide

Tomber nez à nez avec un nid de guêpes peut provoquer des frayeurs, surtout si l’on ne s’y attend pas. La surprise est d’autant plus désagréable pour les personnes allergiques au venin de l’insecte qui pourraient croire leur dernière heure arrivée.

Avant de paniquer, essayez d’abord de savoir si le nid est vide et donc, s’il représente un danger. Différents éléments peuvent vous aider à y voir plus clair.

Pourquoi est-ce important de savoir si un nid de guêpes est vide ou non ?

La marche à suivre n’est pas du tout la même dans le cas d’un nid actif ou dans celui d’un nid déserté. Le danger non plus. Un nid encore actif est extrêmement dangereux. Un nid déserté ne pose aucun danger particulier, mais il faut bien sûr avoir la certitude absolue qu’il soit vide.

Pour vous débarrasser, là encore le processus est très différent entre un nid actif et un nid vide. Dans le cas d’un ancien nid, il suffit de l’enlever, alors que dans le cas d’un nid de l’année, il est rudement recommandé d’évacuer ses habitantes d’abord. Un traitement approprié est dans ce cas conseillé de faire appel à une société spécialisée.

Quelles sont les périodes auxquelles les nids de guêpes sont souvent vides ?

L’hiver : la plupart des nids sont vides

La saison des guêpes prend fin avec l’arrivée des premières températures négatives. C’est à ce moment que la colonie décline et que les nouvelles reines s’en détournent, à la recherche d’un abri où passer l’hiver. Elles trouveront refuge dans une fissure, un tas de bois ou tout autre endroit dans lequel elles se sentiront en sécurité, protégées du trop grand froid et des prédateurs.

De ce fait, et à moins que les températures de votre région ne soient restées suffisamment douces pour ne pas leur être fatales, les nids de guêpes sont vides en hiver.

En conséquence, si vous trouvez un nid pendant la saison froide, il y a de grandes chances qu’il soit inhabité.

Le printemps : les nids sont petits, mais pas vides

Au début du printemps, les nouvelles reines doivent construire le nid qui accueillera sa colonie. C’est un travail patient qui lui demande énormément d’énergie.

Aussi, une reine ne retourne pas dans son ancien nid et porte son choix vers la construction d’un nid tout neuf. Hormis de rares exceptions où une guêpe jugera propice l’ancien nid d’une autre colonie pour s’y installer et le transformer, les nids de guêpes sont bâtis chaque année.

Un nid abritera ainsi un seul et unique individu le temps que le travail de bâtisseuse-fondatrice de la reine soit suffisamment avancé pour y accueillir ses premiers œufs, ses premières larves, et enfin ses premières ouvrières.

Les nids de guêpes du début de saison se rapprochent ainsi de la taille d’une balle de tennis et renferment de ce fait un faible nombre de guêpes.

De ce fait, un nid de taille importante (se rapprochant de celle d’un ballon de foot ou de basket) en début de saison se révélera souvent comme un nid de l’année précédente passé inaperçu.

L’été et le début de l’automne : la période à laquelle les nids sont les plus pleins

Les nids de guêpes augmentent en taille et en population tout au long de la saison. Plus le nid est gros, et plus il abrite d’ouvrières. La réciproque est également avérée puisque plus les ouvrières sont en nombre, plus elles sont nombreuses à construire des alvéoles supplémentaires, desquelles sortiront de nouvelles guêpes, … et ainsi de suite.

C’est donc à cette période de l’année que les nids sont les plus imposants. C’est aussi à ce moment-là que la probabilité de tomber sur un nid actif est la plus élevée.

Comment vérifier qu’un nid est vide en toute sécurité ?

Pour savoir si un nid de guêpes est vide ou non, vous pouvez :

  • Déterminer la probabilité qu’il le soit en fonction de la saison (voir plus haut)
  • Observer sa taille et son aspect général
  • Chercher d’éventuelles allées et venues

Hormis la saison qui est essentielle pour déterminer la probabilité qu’un nid de guêpes soit plein ou vide, l’aspect du nid est aussi un élément qui peut indiquer s’il s’agit d’un nid récent ou non. S’il semble poussiéreux et/ou en partie déjà abîmé, cela peut vouloir dire qu’il n’y a plus de guêpes à l’intérieur. Prudence tout de même.

Évidemment, si dans votre observation des guêpes se présentent pour entrer dans le nid, vous avez la réponse à votre question. D’autant plus si elles adoptent un comportement agressif lorsque vous vous intéressez de trop près à leur nid.

Ensuite, si vous n’avez pas vu de guêpes et que vous n’arrivez pas à déterminer s’il s’agit d’un vieux ou d’un nouveau nid, vous pouvez vous en approchez doucement et le tapotez légèrement (juste de quoi réveiller des insectes qui y séjournaient).

Le principal est de procéder en douceur et avec prudence. Nous vous rappelons que, malgré leur petite taille, les guêpes sont des insectes dangereux. De ce fait, anticipez absolument le risque de piqûres en vous couvrant toutes les zones du corps avec des vêtements épais ou une combinaison de protection.

Que faire d’un nid de guêpes vide ?

Un nid de guêpes est fabriqué en cellulose, une matière isolante qui ne causera pas de dommage à votre habitation si vous le laissez en place.

On dit parfois qu’un nid de guêpes présent dissuaderait les autres guêpes à venir s’installer dans ses environs proches (vous trouverez à ce propos de « faux nids de guêpes » dans certains magasins). Malheureusement, ceci relève plus de la croyance populaire que de faits vraiment avérés. Cependant, un nid ne sera que très rarement réutilisé, ni par les nouvelles y étant nées, ni par d’autres reines venant d’autres colonies (cela peut tout de même arriver dans des cas vraiment très rares).

Il n’y a donc pas d’inconvénients autres que qu’esthétiques à laisser un ancien nid de guêpes en place. Cela pourrait même, peut-être, vous être utile.

Si vous préférez l’enlever, il n’y a pas de précautions à prendre et un nid rendu à la nature se désagrège rapidement grâce aux intempéries et aux insectes décomposeurs.

Conclusion

Il est important de savoir si un nid est habité ou non pour l’enlever. La première chose à faire est d’observer le nid et de guetter des guêpes qui s’en approcheraient.

Ensuite, c’est l’aspect extérieur du nid qui peut vous apporter des réponses, en fonction de sa taille, de son état, et du moment de l’année.

Si vous pensez faire face à un nid inhabité, il s’agit de procéder à une vérification en douceur en étant soigneusement protégé avant d’envisager son enlèvement.

Dans le cas d’un nid vide, vous pouvez procéder à son évacuation sans prendre de précautions spécifiques.

Dans le cas contraire, il est préférable de faire appel à une société spécialisée dans le traitement de ces nuisibles.

Contactez nos équipes pour vous faire assister dans l’enlèvement de vos nids de guêpes.

Read more

Quel liquide mettre dans un piège à guêpes ?

liquide piege guepes

Les pièges à guêpes peuvent vous apporter un répit en diminuant la population de guêpes qui vous tournent autour et qui s’invitent à votre table. Des pièges efficaces sont vendus sur le marché, mais des pièges artisanaux sont également faciles à réaliser et tout à fait efficaces, notamment pour attraper les reines au printemps.

Quel que soit votre style de piège, les guêpes ne s’y dirigeront pas si rien ne les y mène. Voyons ensemble quels liquides mettre dans votre piège à guêpes pour le rendre efficace.

Les boissons sucrées : basiques et incontournables dans un piège

Les pièges maisons sont souvent confectionnés avec de la limonade, du sirop de grenadine, etc. Il faut dire que les guêpes ont un attrait pour le sucre, ce qui en fait des liquides attractifs tout à fait décents.

Voici listées pour vous des boissons qui devraient sans problème plaire à ces dames et donc vous aider à rendre vos pièges efficaces:

  • du sirop
  • de la limonade
  • du coca
  • du sucre et du vinaigre
  • du sucre et du jus de citron

La bière : très efficace dans un piège à guêpes

biere piege guepe

Qui n’est pas attiré par l’odeur d’une bonne bière ? En tout cas, les guêpes s’en donnent à cœur joie ! Dès lors, n’hésitez pas à agrémenter leur boisson sucrée de bière. Les mélanges qui en comprennent sont les plus efficaces.

Pensez à servir à température ambiante :

  • un mélange de bière et de confiture
  • un mélange de bière et de jus de fruit.

Les odeurs protéinées : parfaits pour piéger les guêpes mais pas les abeilles

viande piege guepe

Les appâts protéinés, qu’ils soient liquides ou non, sont très efficaces pour attirer les guêpes, et ont en prime l’avantage d’éviter d’attirer les abeilles.

En effet, guêpes et abeilles sont attirées par le sucre, ce qui fait que vos pièges sucrés ne vont pas différencier les deux espèces, ce qui est dommage car les abeilles sont très menacées et absolument essentielles à nos écosystèmes. En revanche, les guêpes, bien qu’également attirées par le sucre, ont des tendances fortement carnivores.

Des appâts comme des morceaux de viandes, de poissons et de crustacés ou des attractifs odorants offrants des fragrances rappelant ce genre de nourritures éviteront de piéger les abeilles.

Vous pouvez également vous servir de graisse animale mélangée à de l’eau pour les attirer.

L’attractif spécial pour les guêpes : le meilleur liquide à mettre dans un piège

Les appâts liquides spécialement conçus pour cela peuvent également vous être utiles, surtout si vous avez déjà essayé les autres solutions proposées et qu’elles n’ont pas porté leurs fruits.

Les attractifs liquides sont un produit fiable qui remplit son rôle à merveilles et qui vous évite de devoir préparer plusieurs recettes dans le but de connaître celle qui plaira le plus à vos guêpes.

Conclusion

Les liquides sucrés sont très efficaces dans les pièges, mais ont l’inconvénient majeur d’attirer toutes sortes d’hyménoptères, y compris celles qui sont menacées comme les abeilles ou les bourdons.

Pour être plus discriminant, essayez d’utiliser des odeurs protéinées pour vos pièges afin qu’ils attirent davantage les guêpes et laissent les abeilles et bourdons tranquilles. Bien évidemment, les attractifs conçus à cet effet font partie de vos meilleures options.

 

Read more

Nid de bourdon chez vous : que faire ?

nid de bourdons

Avoir un nid de bourdons chez soi peut être inquiétant et déroutant.

En effet, les bourdons sont souvent les oubliés de la pollinisation. Ils sont pourtant parmi les animaux les plus utiles. Inutile de rappeler les conséquences cataclysmiques que sonnerait la fin des pollinisateurs sur Terre comme les abeilles et les bourdons. Et pourtant, c’est malheureusement le chemin que semblent prendre ces espèces.

Voici donc ce qu’il faut faire si vous avez un nid de bourdons chez vous.

Comment reconnaître un nid de bourdon ?

nid bourdons boite

Le nid de bourdons peut être vu comme un amas d’enveloppes de cires dans lesquelles sont stockés le miel et le pollen. L’extérieur d’un nid de bourdons ressemble donc à des amphores pleines de miel, voire à des céréales de type “miel pops” ! Vous n’avez donc que très peu de chances de les confondre avec des nids de guêpes ou des nids d’abeilles.

Comme de nombreux hyménoptères, les nids de bourdons ne survivent pas à l’hiver. En effet, seules les reines survivent à la saison froide en hivernant dans des cavités où elles ne craignent pas le danger et construisent de nouvelles colonies à partir des premiers jours de temps clément, aux alentours du mois de mars.

Les nids de bourdons peuvent donc être installés dans n’importe quels endroits que les insectes jugeront propices : soupente de toit, arbre creux, terriers et « trous » dans le sol, façade de maison, etc. La plupart du temps, les nids de bourdons sont donc très bien cachés et pas toujours simples à trouver.

La nouvelle colonie abritera jusqu’à 300 individus.

Un nid de bourdon est-il dangereux ?

Le danger d’un nid de bourdons est comparable à celui d’un nid d’abeilles. Ces insectes ne sont pas agressifs et ne piquent que dans deux cas de figures :

  • En cas de l’écrasement, dans ce cas il s’agit d’un mécanisme d’auto-défense.
  • En cas d’attaque (ou d’un mouvement considéré comme tel par les bourdons).

Dans ce deuxième cas de figure, les insectes défendent uniquement leur nid, puisqu’ils subissent une agression.

Par ailleurs, soyez avertis que seule la femelle bourdons possède un aiguillon (et par conséquent la capacité de piquer).

Néanmoins, un nid de bourdons représente un danger à partir du moment où il est installé dans un endroit de passage ou s’il met des personnes allergiques en péril.

Dans la première situation, le mouvement dans les alentours proches du nid est compris en tant que menaces pour le nid et les bourdons défendent leur colonie. Ensuite, les personnes allergiques à leur venin, selon le degré d’allergie, peuvent être mises en danger de mort par les éventuelles piqûres.

Faut-il détruire un nid de bourdons ? 

Même s’il faut se mettre à l’abri des piqûres, la préservation de la biodiversité est un enjeu majeur et le nid de bourdons ne doit être détruit qu’en cas d’absolue nécessité.

Pour tous les cas où la destruction du nid n’est pas indispensable, il est préférable de ne pas tuer ces insectes. Ce sont des insectes utiles qui ne représentent aucune menace, du moins tant qu’ils n’en ressentent aucune.

Comme les abeilles, les bourdons sont menacés et, comme les populations d’abeilles, les populations de bourdons sont en constante régression. La comparaison avec l’abeille ne s’arrête pas là, puisqu’ils appartiennent à la même famille d’insectes (les apidae), et qu’ils occupent le même rôle de pollinisation.

Si vous n’êtes pas sûr que vous avez affaire à un nid de bourdons, mieux vaut attendre la venue d’un professionnel.

Les alternatives à la destruction d’un nid de bourdon pour réduire les nuisances

Si le nid de bourdons vous dérange, il est possible de le déplacer.

Pour le déplacer dans son intégralité, vous trouverez la marche à suivre sur ce site internet.

Il est aussi possible de déplacer les insectes sans les exterminer en leur rendant la vie désagréable. Pour ce faire, vous pouvez placer des boules de naphtaline aux alentours ou soumettre le nid à de la fumée de soufre. Des plaquettes de soufre existent dans les magasins, il suffit de les brûler à proximité en tenant compte du sens du vent. Les insectes sont sensibles à ces deux substances et préfèreront peut-être s’installer dans un lieu plus hospitalier.

Conclusion

Un nid de bourdons peut être dangereux dans deux cas de figures : s’il est situé dans un lieu de passage, auquel cas le risque de piqûre est bien réel et si des personnes sont allergiques dans votre entourage car, pour ces dernières, les risques pour la santé sont présents.

Si la destruction du nid s’avère nécessaire, il faut faire appel à une société spécialisée en la matière. Il s’agit d’un acte qui ne s’improvise pas et qui peut mettre votre vie en péril si vous n’êtes pas équipés pour l’occasion. Contactez nos équipes pour vous faire assister dans le déplacement ou l’enlèvement d’un nid de bourdons.

Read more

Qu’est ce qu’un essaim d’abeilles ?

image

Des milliers d’insectes arrivent dans votre jardin ? C’est sans doute un essaim d’abeilles ! Lorsque la colonie arrive à un stade avancé de développement, une partie de la population quitte le nid pour former une nouvelle colonie, c’est ce qu’on appelle l’essaimage. Les essaims concernent uniquement les abeilles, et non les guêpes et les frelons, il est donc essentiel de réussir à différencier ces insectes.

À quoi ressemble un essaim d’abeilles ?

Contrairement aux guêpes qui fondent une colonie à partir d’un seul individu, les abeilles se déplacent par milliers. Le nuage d’insectes se pose ensuite sur un support (une branche, une toiture, une fenêtre, …). C’est le meilleur moment pour intervenir. 

La période d’essaimage en Belgique se déroule de mai à juin, il est donc intéressant d’ouvrir l’œil durant cette période. 

Comment se déroule un essaimage ?

Même si le mécanisme de l’essaimage est loin d’être une science exacte, il est possible d’en décrire le schéma classique. Les abeilles commencent par créer des prémices de cellules royales dans la colonie existante. C’est dans ces cellules que sont nourries les larves de gelée royale. Puis, l’ancienne reine quitte le nid avec un groupe d’ouvrières, la colonie mère conserve les œufs, les larves et les réserves.

Les raisons d’un essaimage sont multiples, mais les experts s’accordent sur le fait que la tendance s’amplifie dans une colonie à forte population. En effet, la reine est capable d’inhiber la création de cellule royale lors de son passage. Mais si celle-ci n’a plus le temps de parcourir l’ensemble des rayons de la colonie, cette capacité inhibitrice diminue et la création de cellules royales commence.

La récolte d’un essaim

La récolte d’un essaim est particulièrement simple lorsqu’on le cible rapidement. En effet, les essaims sont réputés pour leur douceur.

Il existe plusieurs manières de récolter un essaim :

  • en dirigeant les abeilles vers une ruchette,
  • en faisant « tomber » la colonie directement dans un réceptacle adapté.

La réussite de la manipulation est aisément mesurable. Effectivement, lorsque la reine est dans son nouveau gîte, les ouvrières signalent aux autres abeilles de les rejoindre, on dit qu’elles « battent le rappel ». Si la reine n’est pas présente, l’essaim rentrera difficilement dans son nouvel habitat.

L’essaim est une étape de transition. Lors de l’essaimage, certaines abeilles dites « éclaireuses » cherchent un lieu approprié pour s’établir définitivement. Ce lieu peut être une cavité dans un arbre, un rocher, mais aussi un grenier, un plafond ou un plancher.

C’est lors de ce déplacement que les complications peuvent commencer. Si un essaim est facilement capturable lorsqu’il est en période de transition, cela devient compliqué, voire impossible quand il s’établit définitivement.

Il est donc primordial de signaler un essaim dès sa détection, car cela peut devenir très problématique si les abeilles décident d’élire domicile chez vous. Les techniciens d’Extermination de Guêpes et d’Extermination de Nuisibles sont formés à la récupération des essaims. Par la suite, vos abeilles continueront leur vie dans nos ruches de sauvetage et seront soignées par nos apiculteurs. 

Vous désirez qu’un spécialiste se rende chez vous pour récolter un essaim d’abeilles ? N’hésitez pas à nous contacter.

 

Read more

Comment détruire un nid de guêpes sous votre toiture ?

Nid de frelons sous toiture

Depuis quelque temps, vous avez l’impression que les guêpes se multiplient autour de votre maison ? Peut-être avez-vous un nid de guêpes sous votre toiture… La présence d’un nid dans le toit doit vous inciter à agir rapidement. Nous vous donnons au sein de cet article tous nos conseils pour venir à bout de ce nid de guêpes en toute sécurité.

Nid de guêpes sous toiture : le repérer

Les guêpes raffolent des endroits cachés et obscurs de votre jardin ou de votre habitation. Aussi, la toiture est souvent prisé par ce type d’insecte. À la belle saison, elles cherchent un endroit pour construire leur nid et votre toiture semble être le lieu idéal pour cela. En effet, elles y sont à l’abri du vent et de tout prédateur, il y fait très chaud en été et elles y bénéficient de suffisamment d’espace pour s’y développer. 

Vous avez sans doute repéré leur présence par des allées et venues récurrentes au niveau des tuiles/ardoises et un bourdonnement caractéristique qui se fait de plus en plus présent. 

Peut-on laisser un nid de guêpes sous un toit ?

Vous pensez peut-être que les guêpes se tiennent à bonne distance et qu’elles ne représentent pas un danger pour vous ou votre famille.


C’est parfois vrai ! En effet, certaines
espèces de guêpes sont moins agressives que d’autres. Seul un professionnel sera à même de vous conseiller et de reconnaître l’espèce qui se niche sous votre toit. Sachez cependant que, même si elles ne sont pas agressives, elles constituent tout de même un danger. 

De manière similaire, le nid de frelons peut ne pas représenter un danger s’il se situe très en hauteur ou sous le toit d’une cabane de jardin par exemple. Dans ces cas précis, vous pouvez sans doute laisser les guêpes vivre leur vie tranquille. Gardez néanmoins à l’esprit que conserver un nid vous amènera à voir la population de guêpes (ou de frelons) aux abords de votre habitation augmenter. Laisser un nid se développer sur l’ensemble de la saison lui permettra de concevoir une portée de reines fondatrices qui iront à leur tour créer un nouveau nid. 

Vous l’aurez compris, il est  parfois nécessaire de passer par l’intervention d’un professionnel pour se débarrasser des guêpes. Lisez notre article dédié pour savoir si vous devriez laisser ou non votre nid de guêpes, qu’il soit sous un toit ou non. 

Dans quels cas détruire le nid de guêpes sous la toiture ?

Dans certains cas, le nid de guêpes se situe près d’une porte d’entrée ou à un endroit suffisamment bas et proche des habitations pour provoquer une réelle gêne pour les habitants. Sans parler du danger que cela représente !

Pensez aussi qu’à la fin de l’été, les guêpes se feront plus agressives et qu’il faudra sans doute agir pour ne pas qu’elles en viennent à piquer. N’oubliez pas non plus que le petit nid du printemps va se transformer et grandir progressivement jusqu’à atteindre une taille pouvant aller jusqu’à 1 mètre3 ! Détruire le nid de guêpes sous la toiture est également important si vous avez dans votre entourage quelqu’un qui est fortement allergique aux guêpes.

Finalement, nous attirons votre attention sur le fait que les guêpes et frelons en toiture peuvent être responsables de nombreux dégâts: détérioration de l’isolation, traces d’humidité liée à leur déjection, etc.

Nos conseils si vous avez un nid de guêpes dans votre toiture

Un nid qui ne vous dérange pas au printemps va s’agrandir et peut causer des nuisances durant l’été ou l’automne. Si vous avez un nid de guêpes dans un endroit de votre toit où il y a du passage, mieux vaut donc s’y prendre le plus tôt possible !

Certaines zones du toit, notamment celles qui sont proches d’une porte, d’une fenêtre ou de la rue vont forcément être dangereuses à un moment ou à un autre, pour vous, les habitants de votre foyer comme pour vos voisins. Ces nids là doivent donc être détruits.

Si une personne est allergique à la piqûre d’hyménoptères dans votre foyer, il n’y a pas de questions à se poser, mieux vaut détruire le nid qui s’installe sous votre toit.

Prévenez un professionnel de l’élimination de nid de guêpes pour intervenir en toute sécurité dans les recoins difficiles d’accès du toit. Il aura l’équipement et le matériel nécessaire pour intervenir en hauteur et détruire le nid. Si votre nid est de petite taille ou qu’il vous dérange peu, vous pouvez en limiter les nuisances grâce à certains produits anti-guêpes que vous trouverez sur notre boutique

Nous réalisons des opérations de destruction de nids de guêpes ou frelons sous les toitures. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de nos services pour éliminer un nid de guêpes.

Nos produits anti-guêpes

Read more

Comment localiser un nid de guêpes ou de frelons ?

Trouver un nid de guêpes peut être plus compliqué qu’on le croit. Les guêpes aiment se loger dans des endroits peu abordables et hospitaliers qui peuvent rendre la localisation de leur nid complexe. 

Mais attention, même si vous ne savez pas où se trouve précisément le nid d’où viennent les guêpes qui vous visitent, sa proximité avec votre habitation peut être dangereuse. Découvrez toutes nos astuces pour localiser rapidement un nid de guêpes et le faire détruire avant qu’il ne s’étende et ne vous apporte des désagréments.

À quoi ressemble un nid de guêpes ?

De forme sphérique, il est constitué de pâte de bois et de salive. Lentement bâti par les guêpes, il est leur abri pour l’été et il sera déserté à l’arrivée de l’hiver. C’est d’ailleurs pour cette raison que les professionnels de l’extermination de guêpes essaient d’intervenir avant l’été au moment où les guêpes sont encore en train de construire leurs nids.

Sa taille est très variable : d’une balle de golf, il peut passer à un ballon de football à la fin de l’été ! Il peut contenir jusqu’à 6 000 individus.

Comment différencier un nid de guêpes d’un nid d’abeilles ? Les deux nids sont constitués d’alvéoles mais celui des abeilles possède de la cire. En voie de disparition, les abeilles constituées en essaim peuvent intéresser un apiculteur qui viendra récupérer l’essaim.

Les cachettes préférées des guêpes

Les guêpes aiment particulièrement les recoins et les endroits obscurs et difficiles d’accès. Aussi, si vous suspectez la présence d’un nid de guêpes, cherchez prioritairement dans : 

Les précautions à prendre avant de rechercher un nid de guêpes

Avant de vous aventurer à la recherche d’un nid, pensez à préparer le terrain. 

Autrement dit, il faut vous habiller avec une tenue adaptée: des vêtements longs et serrés aux extrémités sont à privilégier. Protégez-vous le visage avec un masque de ski, un foulard pour le bas du visage et une casquette/bonnet. N’oubliez pas de vous munir de gants. 

Enfin, armez-vous d’un spray aérosol puissant pour parer une potentielle attaque.

Localiser un nid de guêpes : ouvrez l’œil !

Localiser un nid de guêpes n’est pas toujours facile. Même si le nid est gros, les guêpes ont l’art de se nicher dans des endroits peu visibles à l’œil nu.

Parmi les endroits peu visibles et dangereux, les nids sous terre méritent une mention particulière. Il est important de faire attention où vous marchez si vous avez de nombreux trous et terriers dans votre jardin. Il est à noter que les nids de frelons sous terre existent également et sont extrêmement dangereux.

Aussi, recensez toutes les cachettes potentielles de votre maison et votre jardin. Faites-y ensuite un tour pour vérifier qu’elles sont indemnes de tous insectes volants. Une petite caméra peut vous aider dans vos explorations.

Ensuite, il s’agit surtout d’être observateur et patient. Guettez les allées et retours des guêpes pour voir où elles ont implanté leurs nids. Dressez l’oreille pour entendre les bourdonnements caractéristiques qui vous indiqueront où chercher.

Si vous trouvez un nid, inspectez également les alentours pour détruire tous les autres nids qui pourraient se trouver dans les parages.

Rappelez-vous que détruire un nid de guêpes ou de frelons seul n’est pas recommandé car les guêpes comme les frelons peuvent s’en prendre à vous si vous échouez. N’hésitez pas à vous adresser à un exterminateur de guêpes qui saura mettre fin à l’envahissement des guêpes en toute sécurité. Contactez nos équipes pour vous faire assister.

Nos produits anti-guêpes

Read more

5 méthodes naturelles pour éloigner les guêpes

Eloigner les guêpes naturellement ne relève pas de la science-fiction. Il vous est parfaitement possible de repousser ces insectes vous-même pour passer un barbecue estival sans désagrément. Comme nous, les guêpes détestent certaines odeurs fortes qui les font fuir naturellement.

Découvrez nos 5 méthodes naturelles pour éloigner les guêpes de votre jardin cet été afin de profiter tranquillement de votre déjeuner en terrasse.

# 1 Le café : le café moulu et brulé est efficace contre les guêpes mais pas le marc

Faire brûler du café moulu non utilisé (pas le marc) dans une coupelle est efficace. Le café va fumer mais ne prendra pas feu. En revanche, il va dégager une odeur de café brûlé très désagréable pour les guêpes; ce qui va les éloigner. Contrairement aux légendes urbaines, le marc de café n’est pas efficace pour éloigner les guêpes. L’encens possède en revanche une odeur proche que les guêpes ne supportent pas non plus.

# 2 Les huiles essentielles sont efficaces pour éloigner les guêpes

Vous pouvez diffuser quelques gouttes d’huile essentielle dans un diffuseur ou directement dans une bougie pour éloigner les guêpes. 

Par ailleurs, il est aussi possible de fabriquer un spray répulsif naturel contre les guêpes à base d’huiles essentielles:

  • Récupérez un flacon spray vide
  • Ajoutez dedans une dizaine de gouttes d’huile essentielle de votre choix
  • Complétez par de l’eau (environ 100 mL)

À vaporiser dès que vous vous sentez envahis par des insectes indésirables ! 

Ce spray possède plusieurs atouts. D’abord, il dégage une odeur agréable si vous choisissez une huile essentielle avec une odeur que vous aimez. En plus, il peut aussi éloigner les moustiques, autre plaie de l’été. Une pierre deux coups en quelque sorte ! Enfin, c’est surtout un spray moins dangereux pour votre santé que les vapeurs chimiques des sprays du commerce.

Parmi les huiles essentielles les plus efficaces pour éloigner les guêpes, on peut citer : 

  • Lavande vraie,
  • Clous de girofle,
  • Citronnelle,
  • Géranium rosat

# 3 Les clous de girofle : plutôt efficaces contre les guêpes

Piquer des clous de girofle dans une orange ou un citron embaume rapidement les alentours. Vous pouvez aussi directement les écraser dans une soucoupe et les laisser sur la table.

# 4 Certains légumes de saison éloignent les guêpes

Parmi les légumes d’été, certains sont de vos alliés contre les guêpes. Branches de plants de tomatesrondelles de concombre ou encore ail et oignon directement au barbecue éloignent les guêpes. En plus, ils accompagneront parfaitement votre barbecue ! 

# 5 Un piège à guêpes reste le plus efficace pour attirer les guêpes ailleurs

Suivez le mode d’emploi pour fabriquer rapidement un piège à guêpes efficace : 

  • Coupez une bouteille en plastique en deux parties égales 
  • Mettez dans la première partie (celle avec le fond de la bouteille) de la confiture, du miel, de sirop, de la bière ou encore du jus de melon, le tout mélangé avec un peu d’eau
  • Emboîtez la deuxième partie (celle avec le bouchon) dans la partie du fond, avec le bouchon en direction du fond
  • Enlevez le bouchon

L’effet de ce piège est radical. Les guêpes vont d’abord entrer par le trou du bouchon. Elles ne pourront ensuite plus sortir de la bouteille car elles seront piégées dans la partie sucrée visqueuse.

L’idéal est de placer le piège dans le jardin, éloigné de la table pour qu’il puisse appâter les guêpes loin de votre déjeuner. Vous pouvez aussi l’accrocher en hauteur dans un arbre ou le placer sur une fenêtre. 

Vous n’avez pas le temps ou l’envie de créer votre propre piège ? Optez pour un piège anti-guêpe écologique ou un piège anti-guêpes avec attractif ! Découvrez sur notre boutique les pièges et attractifs naturels pour éloigner les guêpes.  

Enfin, sachez que si vous avez trop de guêpes, il va peut-être falloir opter pour la méthode forte en faisant appel à des professionnels comme Extermination de guêpes qui viendront à bout des proliférations les plus sévères de guêpes.

Nos produits anti-guêpes

Read more

Où vont les guêpes en hiver ?

guêpes dans un arbre

D’après le témoignage de certains clients, il n’est pas si rare d’apercevoir des guêpes en plein hiver. Où vont les guêpes durant cette période ? Comment expliquer leur absence quasi totale lors des « saisons froides » ? Nous nous planchons sur ces différents points au sein de cet article !

Les guêpes en hiver : une absence « naturellement » expliquée

Cela ne surprendra aucune internaute : il est difficile, voir impossible, de « croiser » des guêpes en hiver (surtout en extérieur). En effet, ces insectes évoquent un cycle de vie caractérisé en fonction des saisons.

Les nids de guêpes ne durent en effet qu’une saison. Seules les reines survivent à l’hiver pour établir de futures colonies tandis que tout le reste du nid meurt.

Durant le printemps, la ponte d’une guêpe femelle dite “reine” (fécondée lors de l’année précédente) est donc l’événement crucial qui explique le retour des guêpes. Cela est en réalité la création d’une nouvelle colonie de guêpes amorcée par la reine.

Suite à l’éclosion des premiers œufs, la reine de cette future colonie part chasser afin de nourrir ses larves et d’agrandir le nid, pour pondre davantage. Les premiers insectes parfaitement développés deviennent alors des guêpes ouvrières. Celles-ci remplaceront ensuite la reine en partant à la recherche de nourriture, laissant à la reine le temps de se focaliser sur la reproduction.

La prolifération de guêpes est donc souvent constatée durant l’été et l’automne lorsque les nids sont gros. En début de Printemps, ils sont souvent plus petits et dérangent moins. Cependant, la rareté de la nourriture à l’automne entraîne progressivement la mort de la colonie. Pour parachever le tout, la baisse des températures est un facteur difficile pour ces hyménoptères particulièrement importants pour notre écosystème.

La période hivernale annonce donc la fin du cycle de vie des guêpes. Toutefois, afin d’assurer la pérennité de son espèce, une nouvelle reine est naturellement désignée. Celle-ci est fécondée avant de quitter sa colonie afin d’assurer une hibernation en tant qu’unique survivante. Dès que les beaux jours reviennent, elle sera en charge de créer une colonie et donc de répéter ce processus.

La reine des guêpes et son hibernation

Vous l’aurez compris, il est tout à fait possible de « croiser » la reine d’une future colonie de guêpes en hiver… Notamment lorsque celle-ci part à la recherche d’un endroit pour construire un nid.

Comment reconnaître une reine guêpe ?

La reine guêpe est reconnaissable grâce à sa taille. Celle-ci peut atteindre 20 mm (les autres guêpes ne mesurent « que » 10 à 15 mm). Il n’est pas rare de confondre une femelle fécondée avec un frelon, tant leurs dimensions sont semblables. A l’instar des autres individus de son espèce, le corps de cette femelle présente également des stries jaunes et noires. La distinction entre une guêpe et un frelon peut être complexe. Cet article vous en apprend plus sur les nombreuses similitudes entre ces 2 espèces.

Lisez cet article pour apprendre à reconnaitre la reine des guêpes.

La construction d’un nouveau nid

Après avoir défini un endroit propice, la reine guêpe entamera rapidement la construction partielle d’un nouveau nid afin d’assurer son hibernation tout en faisant face à la baisse des températures. Localiser cette « cachette » dès que possible vous permettra d’éviter que le nid s’agrandisse lorsque les premières guêpes ouvrières se mettront au travail. En effet, la femelle y pondra ses œufs et attendra patiemment l’arrivée du printemps. C’est donc le meilleur moment pour agir.

Plusieurs endroits sont régulièrement choisis par la reine guêpe :

  • Dans un grenier
  • Au sein des parois d’une habitation
  • Sous les tuiles de toit
  • Au pied d’un arbre

Lors de ses escapades en quête de proies et de nourriture sucrée, la reine guêpe privilégiera une certaine discrétion afin de ne pas s’exposer aux prédateurs. Progressivement, les premiers œufs pourront éclore afin de créer une nouvelle colonie. Plus le temps passe, plus le nid de guêpes s’agrandit, plus il apporte des nuisances et des risques et plus il devient complexe de le détruire.

Pour conclure

La mort des guêpes en hiver est un phénomène naturel. Afin de préserver son espèce, seule une femelle fécondée quittera son nid lors des saisons froides. Celle-ci désignera un nouvel espace pour hiberner, pondre ses œufs et devenir ensuite la reine d’une nouvelle colonie.

Contactez nos équipes si vous souhaitez vous débarrasser de vos nids de guêpes.

Nos produits anti-guêpes

Read more

Piqûre de guêpe chez le chien : que faire ?

Les piqûres de guêpes sur les chiens sont malheureusement assez courantes.

Si nous pouvons nous mettre à l’abri des piqûres de guêpes facilement en adoptant des gestes simples de prévention, il est plus difficile de protéger son animal de compagnie. Après tout, vous ne pouvez pas lui interdire de courir après une guêpe ni de jouer dans le jardin… Mais son agitation peut énerver les insectes et les rendre agressifs. Certains chiens sont même peu conscients des dangers et vont jusqu’à jouer et manger des guêpes ou des abeilles.

Alors, que faire si votre chien se fait piquer ?

Localiser la piqûre de guêpe sur le chien

Il est parfois difficile de se rendre compte où le chien a été piqué. Par exemple, si c’est sur le corps, les pattes ou les coussinets, la piqûre peut passer inaperçue car le chien présentera peu de symptômes évocateurs. 

En revanche, il faut s’inquiéter quand vous soupçonnez que votre chien a été piqué à des endroits sensibles comme la tête, la gorge, les yeux ou le museau. Il est aussi important de garder en tête que votre chien a peut-être mangé la guêpe et donc que la piqûre est interne dans sa bouche, sur sa langue ou dans les babines.

Les bons gestes à adopter pour soulager votre chien après une piqûre de guêpe

D’abord, essayez de déterminer quel insecte a piqué votre chien. S’il y a un dard à l’endroit de la piqûre, c’est une abeille. S’il n’y en a pas, c’est une guêpe ou un frelon. Pour en savoir plus sur les différences entre les piqûres d’abeilles, de guêpes et de frelons, consultez notre article dédié.

Bon à savoir : les guêpes ne laissent pas de dard et peuvent piquer plusieurs fois. Les abeilles ne piquent qu’une fois mais elles émettent une phéromone d’alarme qui, quand elles piquent, attire le reste de la colonie…

Si vous le pouvez, procédez délicatement à l’extraction du dard pour ne pas le crever et répandre le venin. Évitez la pince à épiler qui risque d’exercer une pression trop forte sur le dard et pourrait le crever. 

Désinfectez la piqûre avec une solution antiseptique. Ensuite, chauffez l’endroit de la piqûre pour détruire le venin. Pour soulager votre chien, appliquer un coton imbibé de vinaigre est également une bonne idée.

Les symptômes d’une piqûre de guêpe chez le chien

Comme chez l’homme, le premier symptôme d’une piqûre de guêpe chez un chien est un œdème et un gonflement plus ou moins important constaté à l’endroit de la piqûre. 

Certains symptômes peuvent être graves en fonction de la localisation de la piqûre et de la sensibilité du chien. C’est notamment le cas si vous observez chez votre animal :

  • Des difficultés à respirer,
  • Des troubles digestifs,
  • Un affaiblissement général,
  • Des vomissements, etc.

En cas de doutes, n’hésitez pas à vous rendre rapidement chez votre vétérinaire qui pourra poser un diagnostic sur la gravité de la piqûre. Surveillez bien le comportement de votre chien dans les jours suivants surtout si vous suspectez des piqûres multiples.

S’il est abattu et prostré, ce sont des signes qui doivent vous alerter.

En raison de sa corpulence, le chien a un risque plus élevé que l’homme de développer un choc anaphylactique mortel, c’est-à-dire une réaction allergique violente. Elle nécessite un traitement vétérinaire en urgence à base d’antihistaminiques.

On estime que le poison d’une vingtaine de guêpes est suffisant pour tuer un chien de 5 kg.

Comment éviter que votre chien se fasse piquer par une guêpe ?

Il vous est malheureusement presque impossible d’empêcher votre chien de se faire piquer par une seule guêpe qui se promène. En revanche, il est bien plus simple d’éviter les accidents si vous savez que vous avez des nids chez vous.

Les nids de guêpes chez vous doivent amener à la prudence pour les humains qui y résident, mais également pour les chiens. Si le nid est facile d’accès pour le chien, par exemple dans le cas des nids de guêpes sous terre, mieux vaut promener votre chien en laisse le temps que le nid soit détruit par des professionnels. Même les nids plus en hauteur comme ceux sur le toit peuvent être dangereux pour les chiens s’ils décident de s’en approcher. La prévention est donc indispensable et vous évitera des catastrophes.

Contactez nos équipes pour faire détruire vos nids de guêpes en toute sécurité et éviter des piqures à votre famille, vos voisins ou vos animaux de compagnie.

 

 

Nos produits anti-guêpes

Read more