Produits pour nids de guêpes : quels sont les meilleurs ?

Insecticide anti-guêpes

Il existe plusieurs types de produits pour traiter les nids de guêpes et chacun a bien sûr ses avantages et ses inconvénients.

Outre les types de produits, ceux de qualité professionnelle sont souvent plus concentrés et donc plus efficaces mais aussi plus dangereux que certains produits du commerce.

Voyons ensemble les types de produits existants pour lutter contre les nids de guêpes, et en particulier ceux que vous pouvez vous procurer en tant que particulier.

Les précautions à prendre avant d’intervenir sur un nid de guêpes

Évidemment, nous préférons rappeler d’entrée de jeu que la lutte anti nuisible ne s’improvise pas et demande de s’armer de précautions, particulièrement en matière de guêpes ou de frelons.

Les risques sont bien réels : piqûres suivies ou non d’une réaction allergique ou chute d’une échelle pouvant amener des dégâts corporels par exemple.

Maîtrisez votre environnement

Avant de passer à l’action, passez en revue les risques de votre intervention. D’une part, il convient de dégager l’environnement proche.

Si vous essuyez une attaque de la part du nid de guêpes, il serait dommage de se prendre les pieds dans des câbles ou autres objets encombrant le passage dans votre fuite et de vous retrouver à la merci de ces insectes.

D’autre part, il convient de ne pas poser une échelle sur une surface fragile ou glissante par exemple qui pourrait vous exposer à des blessures graves en cas de panique.

Protégez-vous des piqûres

A la question “doit-on se protéger lorsqu’on intervient sur un nid de guêpes ?”, la réponse est toujours OUI.

En priorité, couvrez-vous les zones qui seront le plus proche du nid (mains et bras), ainsi que les endroits du corps sur lesquels une piqûre peut avoir de lourdes conséquences (tête et visage, cou, poitrine,…).

Si certains endroits de votre peau ne sont pas protégés, ne vous en faites pas, les guêpes les trouveront.

Les différents types de produits anti-guêpes

L’arsenal des produits de la lutte anti-guêpes se compose de trois catégories de produits.

Pour vous aider à vous libérer de la présence des insectes, vous trouverez :

  • Des produits aérosol
  • De la poudre
  • Des appâts liquides

Les produits anti-guêpes aérosols

Généralement présentés sous forme de bombes à spray, leur usage est des plus simples. Ces produits ont une action immédiate. Ils sont donc indiqués pour vous débarrasser rapidement de votre nid de guêpes.

Pour une action efficace, il convient d’en pulvériser l’intégralité sur le nid. Le volume des bombes professionnelles est plus important que celles du commerce, mais leur composition est très proche.

Dans certains cas, l’action d’une bombe peut s’avérer insuffisante et demande ou de disposer d’un deuxième aérosol directement, ou bien de renouveler l’opération avec une seconde application. C’est pourquoi nous vous conseillons de vous munir de deux bombes aérosols dès votre première action contre le nid au cas où l’utilisation d’une seule ne soit pas suffisante.

Parmi les précautions à prendre, nous vous déconseillons de faire usage de ce type d’aérosols dans un environnement soumis aux fortes chaleurs (ce qui est pourtant souvent le cas en été dans les greniers et les combles) car cela peut provoquer des incendies.

La poudre insecticide : le produit le plus efficace

Le but de la poudre insecticide est de toucher les guêpes jusqu’au cœur du nid. Afin d’y parvenir, vous aurez à vous adapter en fonction de la configuration de ce dernier.

S’il s’agit d’un nid bien visible et isolé, il est plus facile d’injecter la poudre en son sein (toucher le couvain par exemple) pour maximiser le passage des insectes sur le produit. Pour les autres cas, le but est d’envoyer la poudre dans le passage des animaux pour espérer toucher le nid proprement dit ou les points de passage.

Ce genre d’insecticide ne possède pas l’action fulgurante des bombes aérosols, mais délivre une action en profondeur et efficace dans le temps. Les guêpes vont emporter de la poudre par contact lors de leur passage et la ramener avec elles dans le nid. C’est ainsi que le reste des membres de la colonie est touché par l’action de la poudre.

De par le mode de fonctionnement de la poudre anti-guêpes, un résultat peut également être atteint en disposant le produit à proximité du nid. Son efficacité latente rend aussi la poudre plus efficace que le reste de la gamme de produits en ce qui concerne les nids souterrains.

Bien que l’utilisation d’insecticides sous cette forme soit moins ressentie comme une agression par les guêpes, ne sous-estimez pas l’importance de la protection. De nombreux accidents sont dénombrés chaque année.

De plus, il est recommandé de porter un masque adapté lorsque de la poudre est pulvérisée pour ne pas qu’elle se faufile dans vos voies respiratoires. Enfin, le lavage des mains à la fin de votre intervention fait partie des indispensables.

Les appâts liquides

Les appâts liquides sont des produits à disposer à proximité du nid de vos indésirables ou des lieux qu’elles fréquentent fortement comme votre terrasse.

Le principe est le même que pour tout autre appât : les animaux sont attirés, le but est ensuite de les piéger. C’est pourquoi ces produits liquides sont placés dans des pièges à guêpes, aisément trouvable en magasin ou à fabriquer soi-même.

L’action des appâts sera donc limitée, mais aidera à réduire les nuisances à proximité de votre habitation ou des lieux dans lesquels vous souhaitez diminuer la présence des guêpes.

Conclusion

De nombreux produits peuvent aider à lutter contre les indésirables que sont les guêpes. Ils sont généralement présentés sous trois formes : aérosols, poudre et liquide.

Chacun d’entre eux est plus indiqué qu’un autre selon la situation. Les aérosols permettent un effet immédiat, mais très limité dans le temps. La poudre est la solution idéale pour une action en profondeur ou en cas de nid souterrain.

Enfin, les appâts liquides permettent de limiter les nuisances occasionnées par les insectes en en piégeant un certain nombre.

Bien sûr, vous pouvez aussi combiner les différentes solutions pour obtenir l’effet suffisant escompté.

Les professionnels du secteur peuvent non seulement vous aiguiller en matière de traitement à appliquer, mais ont également l’équipement et l’expérience qui sont requis pour l’extermination de guêpes. Ils restent bien entendu l’option à privilégier en cas de nid de guêpes ou de frelons importants. Contactez nos équipes pour planifier une intervention.

Read more

Peut-on noyer un nid de guêpes ?

Noyer un nid de guêpes peut être une option tentante. Mais est-ce bien raisonnable ? Voici ce qu’il faut savoir si vous vous apprêtez à noyer le nid de guêpes qui vous importune.

Les nids de guêpes souterrains : des nids particulièrement dangereux

Si vous vous demandez si noyer un nid de guêpes est judicieux, c’est sans doute parce que votre nid est situé dans le sol. Est-ce une bonne idée d’y faire couler votre tuyau d’arrosage ?

Les nids souterrains sont des nids particulièrement dangereux qui nécessitent de prendre des précautions supplémentaires. Les habitantes de ces nids peuvent surgir de terre pour vous attaquer les mollets si vous les dérangez par votre passage, plus encore si vous passez la tondeuse au-dessus ou leur envoyez un liquide dessus. Si vous avez peur qu’elles sortent en masse, c’est très bien, car c’est ce qu’il risque de se produire.

Est-ce une bonne idée de noyer un nid de guêpes ?

Noyer votre nid pourrait vous effleurer l’esprit. Pourtant, laissez passer cette pensée. Bien que l’utilisation d’eau est souvent citée dans la lutte contre ces insectes, noyer le nid de guêpes vous expose à de grands risques.

Les guêpes deviennent agressives pour peu que leur intégrité ou celle de leur nid soit mise à mal et leur courroux doit être pris au sérieux. Une personne qui s’est retrouvé pris dans une attaque, entourée d’un nuage jaune et noir, sait de quoi il s’agit et évitera de se retrouver dans la même situation.

De plus, inonder le nid ne risque pas de tuer tous les insectes. Vous viendrez, peut-être, à bout des individus présents, mais quid des guêpes en dehors du nid ? Celles-ci reviendront et vous devrez répéter la méthode avec les mêmes risques de vous faire piquer.

Noyer un nid de guêpes, en plus d’être dangereux, n’est donc pas une méthode efficace. Il existe des techniques plus sûres et efficientes que noyer votre nid de guêpes pour vous débarrasser d’un nid de guêpes de terre.

Les méthodes alternatives à la noyade des guêpes pour vous débarrasser d’un nid de guêpes

La première tentation est celle de vouloir l’enlever soi-même. Différentes méthodes existent, bien que leur efficacité, et surtout la sécurité qu’elles apportent, soient moindre !

Les bombes et produits insecticides

L’efficacité de ces produits vendus en magasin n’équivaut pas les produits anti-guêpes professionnels. Certains sont simplement inefficaces, d’autres le sont moins, mais peuvent amener un résultat positif. La meilleure chose à faire, si vous souhaitez prendre le risque d’intervenir seul, est de vous renseigner avant votre visite en magasin et de vous informer auprès des vendeurs qualifiés.

Les insecticides « maison»

On peut citer le mélange d’eau et de liquide vaisselle. Pour ce faire, il faut diluer un quart de tasse de liquide vaisselle dans un litre d’eau. Ensuite, mettez-vous à portée de piqûre des guêpes en aspergeant l’entrée du nid pendant 10 à 15 minutes.

Brûler un nid de guêpes

Brûler un nid de guêpes fait partie de ces autres méthodes artisanales que nous déconseillons vivement. Celle-ci amène des risques d’incendies et de brûlures, en plus des risques de piqûres et de dommages corporels lors de l’opération.

Faire appel à des personnes qualifiées

La meilleure méthode reste de faire appel à une société spécialisée dans la destruction de nid de guêpes et frelons. Non seulement leur expertise fait réellement la différence sur le terrain, mais leurs techniciens sont équipés en circonstance.

Malgré les frais de l’intervention, vous évitez les risques de piqûres, de chute ou de dégât matériel en mettant la destruction du nid de guêpes dans les mains de professionnels.

Conclusion

Un nid de guêpes n’est pas inoffensif pour les humains et il est préférable de l’enlever s’il peut occasionner des dégâts.

Cependant, noyer un nid de guêpes n’est pas la meilleure solution pour vous débarrasser d’un nid de guêpes sous terre.

Votre meilleure option est de faire appel à une société d’extermination spécialisée qui pourra enlever votre nid de guêpes en toute sécurité.

Contactez nos équipes si vous souhaitez vous débarrasser d’un nid de guêpes qui vous importune.

Read more

Peut-on laisser un nid de guêpes ?

Devriez-vous laisser le nid de guêpes qui s’est installé chez vous ou le détruire ? Voici quelques éléments qui pourraient vous aider à opter pour la meilleure solution.

Laisser un nid de guêpes : les avantages

Évidemment, il serait absurde de chasser tous les nids de guêpes en vue d’éradiquer les guêpes de notre territoire. Cela est peine perdue et très préjudiciable pour la nature et, in fine, nos conditions de vie.

Voici les avantages de laisser votre nid de guêpe.

Laisser un prédateur naturel réguler certaines espèces

Dans le contexte actuel, ce sont de petits gestes qui comptent. La biodiversité est en déclin, nous avons une proportion ahurissante de nos insectes qui a diminué ces dernières années, et les guêpes en souffrent également.

Les guêpes ont un rôle essentiel en milieu naturel. En tant que prédateurs, elles régulent la population d’autres insectes afin de nourrir les larves de leurs nids (pucerons, chenilles, coléoptères, aleurodes, etc.).

De ce fait, elles suppriment les nuisances qu’engendreraient une surpopulation de ceux-ci et entretiennent la bonne forme des individus survivants.

La nature est cruelle, mais l’évolution ne se trompe jamais ! À titre de comparaison, ce rôle joué par les guêpes est équivalent à celui qu’exercent les loups sur les troupeaux de brebis.

Ensuite, elles tiennent leur place d’insectes dans la chaîne alimentaire et constituent une source de nourriture pour d’autres animaux tels que les oiseaux.

Laisser un insecte pollinisateur dans la nature

Une des différences mises en avant entre les guêpes et les abeilles est qu’il n’y a que ces dernières qui pollinisent les plantes. Il est vrai qu’à côté du travail de pollinisation effectué par les abeilles, les guêpes font pâle figure.

Cependant, elles y participent tout de même, à l’instar d’un tas d’autres insectes. De plus, elles s’occupent des plantes différemment, notamment certaines que les abeilles peinent à atteindre comme les orchidées par exemple.

Une application concrète du rôle indispensable des guêpes en milieu naturel ? Pas de guêpes = pas de figues.

En effet, le mode de reproduction des figues nécessite l’intervention, et la vie, d’une guêpe. Il faut qu’une guêpe soit entrée dans le fruit pour se nourrir et c’est finalement le fruit qui, en la piégeant, a eu raison de l’insecte.

Vous y penserez la prochaine fois que vous mangerez un de ces fruits: une guêpe est restée à l’intérieur et manger une figue revient à manger une guêpe !

Une deuxième ? Il a été récemment découvert que ce sont les guêpes sociales, un certain type de guêpes, qui transportent les levures nécessaires à la fermentation aux raisins. Pas de guêpes = pas de vin.

Avouez que sans figues ni raisins, les apéritifs estivaux en prennent un sacré coup !

Faire des économies

Laisser un nid de guêpe peut vous faire faire des économies en ne faisant pas venir une société d’extermination spécialisée.

Si le nid ne vous gène pas et n’est pas un danger pour vous ou votre voisinage, il n’est pas nécessaire de mettre la main au portefeuille.

Les dangers de laisser un nid de guêpes

Laisser un nid de guêpes n’est pas toujours sans conséquences. Avant de vous décider si vous préférez le laisser ou non, il faut bien avoir en tête les conséquences et dangers qu’il y a à ne rien faire.

Le nid va sans doute s’agrandir

Un petit nid, en début de formation, n’apporte pas beaucoup de nuisance, puisque le nombre de ses habitants est peu important. En revanche, l’objectif d’un nid de guêpes est de s’agrandir via la reproduction d’individus : la reine pondant ses œufs, qui deviendront larves et, enfin, guêpes adultes.

Ceci n’est pas une bonne nouvelle pour vous, puisque cela signifie que leur nombre va augmenter. Les guêpes sont infatigables travailleuses et la taille que certains nids peuvent atteindre est impressionnante.

Vous faites courir un risque à votre entourage et voisinage

Ces animaux s’invitent à nos tables à cause de leur attirance pour le sucre et la viande. Ce sont des insectes très opportunistes et leur présence amène, évidemment, un risque d’attaque.

Contrairement à ce que peut laisser penser leur mauvaise réputation, elles n’y prennent aucun plaisir et ne font pas preuve d’une grande agressivité. Par contre, elles réagiront vivement pour peu qu’elles ressentent un danger pour leur vie ou celle de leur colonie.

Ces risques comprennent, bien évidemment, les piqûres et les réactions allergiques qui peuvent les accompagner, mais d’autres accidents sont vite arrivés en situation de panique. C’est notamment le cas des personnes âgées et des enfants qui peuvent tenter de prendre la fuite et se blesser dans leur tentative.

Comment décider d’enlever ou de laisser un nid de guêpes ?

Voici quelques clés afin de vous aider à prendre la décision de cohabiter et laisser vivre la nature ou non.

La localisation du nid

Si le nid de guêpes est proche de votre habitation, il fait porter sur vous et votre famille le risque de se faire piquer avec les conséquences que peuvent amener ces piqûres (réaction allergique bénigne ou au contraire mise en danger de la vie de leur victime).

Dans ce cas, nous vous conseillons de faire appel à une société spécialisée équipée pour ce type d’opération. Des produits insecticides, plus ou moins efficaces, existent dans le commerce, mais à vos risques et périls !

Si, au contraire, son emplacement est éloigné de votre maison, d’un arbre au fond du jardin par exemple, le risque en est réduit. Évidemment, un nid en pleine campagne loin des sentiers ou dans une parcelle forestière ne constitue pas une menace, plutôt un bienfait d’ailleurs.

Le danger du nid

Si vous, ou vos proches, êtes allergiques aux piqûres, il est impératif d’enlever le nid. Certaines réactions allergiques extrêmes peuvent déclencher un œdème de Quinte provoquant un gonflement des voies respiratoires pouvant entraîner la mort.

Si aucune personne de votre entourage, ou de votre voisinage, n’est allergique à leur dard, c’est un autre point en faveur de les laisser vivre.

Les nuisances occasionnées par le nid

Si ces insectes striés font de votre vie un enfer, il est recommandé d’agir, surtout si des enfants sont parfois présents ou si leur simple présence suffit à provoquer chez quelqu’un de chez vous une peur panique.

En revanche, si le seul désagrément que vous subissez est la vue d’un nid, ce n’est pas le critère le plus pressant.

La période de l’année

La taille des nids de guêpes atteint leur apogée en fin de saison, lorsque les colonies ont eu le temps de se développer. C’est à cette période de l’année que les nuisances induites par ces insectes sont les plus importantes, en raison de leur nombre.

En général, la fin de la saison des guêpes arrive aux environs du mois d’octobre, ou lorsque le premier gel sérieux se fait sentir. La mort systématique des colonies de guêpes est un phénomène naturel.

Seules les reines quitteront le guêpier afin d’être fécondées avant de trouver refuge pour passer l’hiver et, au printemps, devenir les fondatrices de nouveaux nids.

Donc, si vous découvrez un nid au début de l’automne, et qu’il n’est pas dangereux par sa localisation ou par les risques qu’il apporte, il n’est certainement pas nécessaire de le détruire.

Quelques astuces supplémentaires : Si votre nid est situé dans un endroit éloigné, il n’est pas nécessaire de le détruire, vous pouvez réduire les nuisances proches de chez vous en installant des pièges ou en les attirant plus loin en plaçant une assiette de fruits sucrés à au moins 3m de votre table 15 ou 20 minutes avant de passer à table.

Dans le cas où vous décideriez de laisser votre nid tranquille, vous pouvez tout de même signaler sa présence au moyen d’adhésif coloré, de bombe de couleur ou en posant une pancarte de prévention. Afin d’éviter que des visiteurs ne subissent le courroux des guêpes.

Conclusion

La cohabitation avec les guêpes est possible. Néanmoins, des précautions doivent être prises afin de ne pas mettre en danger votre vie ou celles de vos proches.

Posez-vous les bonnes questions :

  1. Où est situé le nid ?
  2. Êtes-vous mis en danger par la présence de ce nid ?
  3. Quel est le niveau de nuisance ?
  4. À quelle période de l’année ?

Il ne faut pas négliger le rôle que jouent ces petites bêtes en milieu naturel et au sein de la chaîne alimentaire animale. De même qu’il ne faut pas délaisser les risques, bien réels, pour les humains.

Un petit nid est destiné à devenir grand et les guêpes ont pour mission la défense de leur nid, ce qui amène à des situations dangereuses en cas de cohabitation.

Contactez nos équipes si vous souhaitez vous débarrasser de vos nids de guêpes.

 

Read more

Évolution d’un nid de guêpes : votre nid va-t-il s’agrandir ?

L’évolution d’un nid de guêpes est un sujet qui peut tracasser lorsque l’un d’eux se trouve à proximité de notre logement.

Quelles sont les dimensions maximales d’un nid de guêpes ? Peut-il s’agrandir indéterminément ? La réponse est oui. Enfin, presque.

Voici à quoi vous attendre pour l’évolution de votre nid de guêpes.

Les étapes de construction d’un nid de guêpes

Comme la plupart des êtres vivants, les nids de guêpes reflètent le cycle de vie de leurs habitants. Pour comprendre comment les guêpes construisent leurs nids, il est important de comprendre comment elles vivent leur période d’activité.

La construction du nid amorcée par la reine

Pendant l’hiver, toutes les guêpes meurent à l’exception des guêpes femelles fertiles destinées à

devenir des reines. Ces guêpes se cachent dans des endroits discrets, comme sous les écorces d’arbres ou dans les crevasses des bâtiments. Lorsque le printemps arrive, les reines émergent et commencent à chercher des sites de nidification appropriés.

La plupart des guêpes sociales ne sont pas particulièrement difficiles lorsqu’il s’agit de trouver un endroit pour s’installer et construire leur nouvelle maison. Tout ce dont ils ont besoin est un endroit sec, sûr et suffisamment solide pour supporter un nid. Ils s’installeront n’importe où, certaines espèces préférant les arbres creux, les crevasses rocheuses ou les structures artificielles. Certains choisissent de nicher sous terre.

Le processus commence lorsqu’une reine guêpe sort de l’hibernation, alors qu’elle cherche rapidement un endroit où se sentir chez elle. Se prévalant d’elle-même, la reine s’installe sur un emplacement et commence à construire

. Elle bâtit un nid en utilisant du bois mélangé à de la salive. Cela forme une pâte malléable parfaite pour le moulage. Ensuite, la reine pond des œufs dans les espaces creux – les cellules – qu’elle crée.

Les ouvrières construisent le reste du nid

Les œufs éclosent et grandissent p

our devenir ses premières guêpes ouvrières. Lorsqu’elles atteignen

t l’âge adulte, les nouvelles ouvrières prennent la responsabilité de chercher les matériaux nécessaires et de construire le nid. Lor

sque les ouvrières sont nées, la reine se résigneà pondre des œufs pour le restant de sa vie.

C’est donc les ouvrières et leur travail qui vont déterminer une partie importante de l’évolution d’un nid de guêpes, même si les reines restent les responsables de la pondaison.

L’évolution de la taille d’un nid au fil du temps

À la fin de la tâche de la construction du nid par la reine, elle ne fait plus que pondre des œufs pour le restant de sa vie. Elle peut ainsi pondre jusqu’à plus de 3,000 œufs durant une seule saison, qui écloront en ouvrières.

Il n’y a en général qu’une reine par nid. Cependant, bien que ce soit très rare, une colonie peut aussi comporter plus de deux reines, qui participeront ainsi deux fois plus à la pondaison, ce qui donne un nombre de guêpes ouvrières beaucoup plus élevé.

Les raisons de l’agrandissement d’un nid de guêpes

Qu’il y ait une ou plusieurs guêpes dans un nid, le nombre d’oeufs pondus par la ou les reines est très important.

Une fois éclos, les ouvrières auront bien sûr besoin d’un endroit spacieux pour grandir et vivre.

Comme les guêpes sont des architectes améliorant continuellement leurs nids pour abriter le nombre croissant d’insectes de la colonie, le ni

d va avoir tendance à s’agrandir au fur et à mesure que le nombre d’ouvrières augmente.

Il n’y a cependant pas qu’un seul type de nids de guêpes. Les nids de certaines espèces sont grands et élaborés, tandis que d’autres sont petits et compacts. Mais chaque espèce construit des habitations parfaitement adaptées aux besoins et à la taille de sa colonie et cherchera toujours à les agrandir.

Le rôle des ouvrières dans l’évolution du nid de guêpes

Les guêpes ouvrières sont généralement réparties en plusieurs groupes. Certains de ces groupes assurent la protection de la colonie contre les ennemis externes, tandis que d’autres sortent chercher de la nourriture pour les membres de la colonie.

La faction qui nous intéresse le plus est celle qui se charge de la construction et de l’expansion du nid. Durant tout le printemps et l’été, cette faction continue à assurer l’expansion du nid de guêpes de manière proportionnelle au nombre d’œufs pondus par la reine, et ce jusqu’à atteindre certaines limites.

La fin de l’évolution d’un nid de guêpes

Ces limites se traduisent généralement par la réduction du nombre de guêpes ouvrières dont la tâche est la construction du nid, et donc l’arrêt de l’accroissement du nid.

Les raisons derrière cette réduction de construction sont le plus souvent climatiques, notamment l’arrivée de l’automne. Une autre raison est la possibilité que la reine ne soit plus en mesure de pondre des œufs et donc de produire des ouvrières qui peuvent agrandir le nid. Il peut enfin arriver que les ouvrières – malgré leur nombre – ne trouvent pas assez de matériau adéquat pour continuer la construction du nid.

Les nids de guêpes géants

Les nids de guêpes géants sont bien réels. Ils peuvent atteindre un volume surpassant celui d’un être humai

n. Cela dit, il est extrêmement rare de les rencontrer.  Ce type de nids est uniquement réalisable dans certaines circonstances précises : un climat adéquat, une disponibilité importante de

matière première, une ou plusieurs reines en très bonne santé avec une pondaison constante ou encore une absence de lutte antiparasitaire.

D’après le Livre Guinness des Records, le plus grand nid de guêpes jamais enregistré a été trouvé dans une ferme à Waimaukau, en Nouvelle-Zélande, en avril 1963. Il mesurait 3.7 m de long, 1.75 m de diamètre et environ 5.5 m de circonférence ! Il avait probablement été construit par des guêpes allemandes. (Vespula germanica.)

Les nids de guêpes géants sont bien sûr extrêmement dangereux. Un nid d’une telle taille peut comprendre des centaines de milliers de guêpes prêtes à attaquer n’importe quel ennemi. S’en prendre seul sans l’équipement et les précautions signerait sans doute votre arrêt de mort. Si jamais vous croisez un nid géant, ou même un nid aux dimensions inhabituelles, n’agissez surtout pas seul.

Vous pouvez cependant rapporter votre découverte aux autorités concernées comme les gardes forestiers, qui feront à leur tour appel aux spécialistes de la lutte antiparasitaire pour effectuer les mesures nécessaires.

Conclusion

Les nids de guêpes s’agrandissent jusqu’à temps qu’une ressource nécessaire à leur construction vienne à manquer, ou jusqu’à temps que l’automne signe la fin de la partie. Si les nids de guêpes géants ne sont pas les plus communs, il est néanmoins possible qu’un nid de guêpes ayant tout le nécessaire pour se développer puisse atteindre une taille impressionnante à la fin de l’été.

Si vous croisez un nid de grande taille chez vous ou en pleine nature, ne vous en approchez pas et signalez-le à des personnes ou entreprises compétentes.

Contactez nos équipes pour vous faire assister dans l’enlèvement de vos nids de guêpes partout en Belgique.

Nos produits anti-guêpes

Read more

Piqûre de guêpe chez le chat : que faire ?

La piqûre de guêpe chez le chat peut être particulièrement impressionnante. Malheureusement, elle est également fréquente. Voici quoi faire si votre chat s’est fait piquer par une guêpe.

Pourquoi les chats se font piquer par les guêpes ?

Le fort instinct de chasse d’un chat et sa nature curieuse le rendent sujet aux piqûres de guêpes. La taille et le mouvement de ces insectes en font des jouets irrésistibles que les chats peuvent explorer, chasser et attraper. Mais ce comportement de jeu les rend également plus susceptibles de piquer en légitime défense. Les piqûres sont particulièrement fréquentes chez les jeunes chats et pendant les périodes de temps chaud.

Elles résultent généralement du jeu avec une guêpe dans la maison ou dans le jardin, mais se produisent également si un chat marche sur une guêpe endormie. La piqûre est plus probable lors de vagues soudaines de temps plus frais au début du printemps ou à la fin de l’automne, qui rendent les guêpes plus lentes que la normale et plus faciles à attraper pour les chats.

Localiser la piqûre de guêpe sur votre chat

Dans la plupart des cas de piqûre guêpe sur un chat, le chat ne subit qu’une réaction localisée, qui se traduit par un léger gonflement et une sensibilité accrue sur le site de la piqûre.

La piqûre de guêpe se localise le plus souvent sur le visage, généralement près du museau, dans la bouche ou bien sur une patte, les membres privilégiés par le chat pour se battre ou jouer.

Il est assez intuitif de chercher un endroit gonflé sur le corps du chat. Cela dit, il n’est parfois pas évident de s’en rendre compte visuellement de l’ampleur de la piqûre, en particulier si la piqûre est très récente. Il est toutefois possible de caresser le chat jusqu’à voir une réaction anormale de sa part, cela signifie que vous venez de lui faire plus mal en touchant au site de piqûre.

Vous pouvez également remarquer votre chat lécher ou gratter une zone spécifique de manière longue et répétée, c’est probablement là où il s’est fait piquer.

Il convient également de vérifier si un dard est toujours dans la plaie. Les guêpes gardent leurs dards intacts, ce qui leur permet de piquer plusieurs fois leurs victimes. Si un dard est présent, cela signifie que le chat a été piqué par une abeille et non une guêpe. La prise en charge de la piqûre restera toutefois identique.

Comment soulager votre chat après une piqûre de guêpe ?

Avant d’emmener votre chat directement chez le vétérinaire, il est recommandé d’essayer de le soulager afin de lui procurer un minimum de confort après une piqûre de guêpe. Voici les mesures nécessaires pour y parvenir.

  • Apaiser le site de la morsure : faites une pâte épaisse de bicarbonate de soude et d’eau et appliquez-la sur le site de la piqûre. Si votre chat a plusieurs piqûres ou morsures, un bain apaisant à l’avoine est une bonne solution.
  • Minimiser l’enflure : appliquez un sac de glace sur la zone touchée pendant dix minutes pour réduire l’enflure. Un sac de petits pois surgelés sert de pack de glace pratique pour les piqûres individuelles. Une serviette refroidie fonctionne mieux pour les grandes surfaces.
  • Prévenir les réactions allergiques : donnez une dose d’antihistaminique oral – comme la diphenhydramine – pour minimiser la réaction et diminuer les démangeaisons. Consultez d’abord votre vétérinaire pour le dosage approprié.
  • Réduire le grattage : utilisez un collier élisabéthain (collerette vétérinaire) si votre chat continue de lécher ou de gratter la morsure. Un grattage constant retardera la guérison et peut provoquer une infection.
  • Maintenir l’hydratation et la prise alimentaire : Donnez à votre chat de l’eau fraîche à boire. Les chats qui se font piquer près de la bouche peuvent avoir du mal à manger, alors donnez-leur de la nourriture humide. Les aliments secs ramollis avec de l’eau sont moins susceptibles de perturber le tractus gastro-intestinal que les aliments en conserve.

Les symptômes graves d’une piqûre de guêpe chez le chat

Un gonflement, une rougeur et une douleur peuvent être les premiers signes d’une réaction grave.

Votre chat peut également montrer des signes de douleur tels que la boiterie, vocalisations de détresse ou léchage compulsif au site de la piqûre.

Les signes que votre chat subit un choc anaphylactique sont les suivants :

  • Une fréquence cardiaque trop lente ou trop rapide.
  • Basse température corporelle et membres froids
  • Désorientation ou trébuchement.
  • Vomissements ou diarrhée.
  • Gencives pâles.

D’autres signes à surveiller incluent une respiration superficielle ou rapide, une bave, des changements de comportement, d’humeur ou de fonction mentale ainsi qu’un effondrement soudain. N’importe lequel de ces signes est votre signal pour emmener votre chat chez un vétérinaire d’urgence le plus rapidement possible.

Une piqûre de guêpe peut parfois avoir des effets très néfastes sur un chat. En cas de doute, il est recommandé d’emmener son chat chez un vétérinaire au plus vite pour une consultation urgente.

Si votre chat se fait piquer par des guêpes à plus de deux reprises séparées par une durée de temps de quelques jours ou plus, il est peut être sage d’envisager de faire appel à des professionnels de la lutte anti-guêpes, car votre lieu de vie contient probablement des nids de guêpes qui mettent la santé de votre entourage et de vos animaux domestiques en jeu.

Si vous souhaitez détruire vos nids de guêpes, contactez nos équipes pour programmer une intervention.

Read more

Nid de frelons dans une cheminée : que faire ?

Le frelon est un insecte irritant et potentiellement dangereux à avoir dans votre maison, et une cheminée peut être à la source d’un gros problème. Si vous voyez une activité de frelons autour de votre cheminée ou foyer, vous devrez agir immédiatement dans le but de vous en débarrasser. Cet article vous servira de guide pour minimiser les dégâts.

Pourquoi est-ce que les frelons affectionnent les cheminées ?

Les cheminées sont une voie d’accès directe à n’importe quelle maison. Et si elles ne sont pas régulièrement utilisées, elles deviennent très certainement un site de nidification pour un large éventail d’insectes nuisibles.

Un lieu calme et protégé

En général, beaucoup nicheront et ne seront jamais remarqués car ils utiliseront les espaces pour se reposer et se reproduire tout en se nourrissant à l’extérieur. Mais certains parasites, comme les frelons, volent tout le temps, ce qui vous amènera à les remarquer et à les apercevoir de temps en temps.

Lorsque le nid de frelons est déjà présent dans votre cheminée, il est plus prudent de ne rien tenter et de <a href=”https://www.exterminationdeguepes.be/formulaire/”>faire appel directement à des professionnels</a> comme nos équipes expérimentées habituées à intervenir dans ce type de situations.

Les frelons se reproduisent au printemps – qui coïncide évidemment avec la fin de l’hiver. L’hiver étant fini, la cheminée n’est plus alors nécessaire ni utilisée. Cet abandon temporel donnera alors un champ libre à ces nuisibles de s’y installer sans être dérangés par les flammes.

Absence d’activité

Le manque d’entretien de la cheminée durant les saisons chaudes rend également cet emplacement un lieu de nidification idéal. Les colonies de frelons ont besoin de calme et de tranquillité pour se développer en toute sécurité, loin de toutes les menaces extérieures y compris les interventions humaines.

Ouverture

La cheminée est également un espace très convoité par les frelons en raison de son ouverture permanente. Ça leur garantit habituellement un circuit libre entre leur nid protégé et l’extérieur.

Comment empêcher l’installation de frelons dans votre cheminée?

Mieux vaut prévenir que guérir ! Heureusement qu’il existe plusieurs façons de prévenir une infestation de frelons avant qu’elle n’ait lieu.

Installation d’un filtre

Vous pouvez bloquer complètement les évents de votre cheminée pour empêcher les frelons d’entrer, mais cela rendrait évidemment votre foyer non fonctionnel, ce qui n’est pas une option pour ceux qui se servent de leur cheminée.

Une meilleure solution consiste à installer des écrans de ventilation de cheminée en maille mince, qui empêcheront les créatures d’entrer tout en laissant sortir la fumée. Alternativement, vous pourriez avoir un amortisseur (clapet) de montage supérieur installé. Ces dispositifs sont installés sur l’extrémité de votre conduit de cheminée et peuvent être ouverts lorsque votre cheminée est en cours d’utilisation pour évacuer la fumée.

Lorsqu’il n’est pas utilisé, le volet d’étanchéité supérieur peut être fermé pour empêcher ces insectes d’entrer tout en améliorant l’isolation de votre habitat. D’une pierre deux coups.

Suppression des trous

Les frelons peuvent également pénétrer dans votre cheminée par de petites fissures et interstices à l’extérieur. Vous pouvez éviter de futures infestations en trouvant et en colmatant ces trous avec du mortier. Il existe également une variété de colles dédiées à cet objectif et qui sont à la fois faciles à préparer et à utiliser.

Il faut noter qu’un frelon n’a besoin que d’un trou de quatre millimètres de diamètre pour se déplacer, il est donc nécessaire d’ouvrir l’oeil.

Pulvérisation par insecticides

Une autre façon de prévenir les infestations de frelons autour de votre maison est de pulvériser un insecticide sur les avant-toits de votre maison. Cela tuera tous les frelons qui se cachent et dissuadera les autres de faire des nids dans votre cheminée. Le meilleur moment de l’année pour pulvériser votre maison contre les frelons est le début du printemps, car c’est à ce moment-là que les frelons commencent à construire leurs nids d’été et à se reproduire.

Que faire lorsque vous avez un nid de frelons dans votre cheminée ?

Il est nécessaire d’adopter les bons réflexes pour des situations dans lesquelles vous aurez à faire à un nid de frelons dans votre cheminée. La liste suivante contient plusieurs conseils qui vous éloigneraient d’un risque élevé.

Ne pas faire usage de sa cheminée

Utiliser sa cheminée lorsqu’elle abrite des frelons est une geste dangereux, puisqu’il sera considéré par les frelons comme une menace.

Cela poussera ces nuisibles à fuir le feu… potentiellement dans les deux sens !

Certains iront à l’extérieur dans un état très agressif et pourront causer des blessures graves aux personnes se trouvant dans votre entourage. D’autres vont se réfugier dans votre maison et piqueront les membres de votre famille.

Pour éviter ce genre de situations cauchemardesques, il est conseillé d’inspecter sa cheminée à chaque début d’automne avant de commencer à la réutiliser. En plus des frelons qui volent dans tous les sens, un nid pourrait faire obstruction à la fumée et la renvoyer vers votre foyer, ce qui ne serait pas très bon ni pour vous, ni pour votre domicile non plus.

Ne pas intervenir soi-même

Il est important de ne pas tenter d’intervenir dans le but de retirer le nid de frelons d’une cheminée ou de chasser les frelons par vous-même. C’est une tâche dangereuse et risquée pour plusieurs raisons.

Par exemple, l’éradication des frelons dans une cheminée nécessite des outils spécifiques et sophistiqués qui requièrent une connaissance et une maîtrise importante. Sans ces équipements, des risques de chute sont réels et vous pouvez facilement vous blesser.

Vous risquez également d’être asphyxiés si votre cheminée manque d’aération et que vous restez bloqué malgré vous dans son conduit.

Outre ceci, il ne faut bien sûr pas oublier la possibilité de se faire attaquer par des frelons durant l’opération : un nombre élevé d’insectes à la piqûre redoutable dans un espace étroit limitant votre liberté de circulation n’est pas une situation idéale pour vous improviser exterminateur !

Appeler des pros

La solution idéale dans le cas de la découverte d’un nid de frelons dans votre cheminée est de faire appel à des professionnels de la lutte anti-frelons.

Ces derniers sont les mieux placés pour intervenir sur le terrain pour plusieurs raisons : la formation technique précise et complète qu’ils ont reçue, l’expérience de terrain qu’ils ont accumulé au fil des années, les outils technologiques qu’ils ont à leur disposition ou encore leur connaissance des comportements prévisibles des frelons.

Conclusion

Les raisons derrière la nidification des frelons dans votre cheminée pour varier et être nombreuses.

Comme souvent, les mesures préventives sont généralement les plus efficaces et peuvent être mises en place par vous même.

Lorsque le nid de frelons est déjà présent dans votre cheminée, il est plus prudent de ne rien tenter et de faire appel directement à des professionnels comme nos équipes expérimentées habituées à intervenir dans ce type de situations.

Read more

Comment chasser une guêpe de sa chambre ?

Une guêpe vous embête dans votre chambre et vous ne souhaitez pas partager sa compagnie ? La guêpe est un insecte utile, et s’il n’est pas forcément agréable de l’avoir dans sa chambre, il n’est pas toujours nécessaire de devoir la tuer. Voici quelques astuces qui peuvent vous aider à résoudre le problème.

1- Assurez-vous que vous n’avez pas un nid à proximité de votre porte ou fenêtre

Si vous avez un nid à proximité de votre fenêtre, de votre porte ou sous votre toiture, l’ouvrir n’est, évidemment, pas recommandé. Vous risqueriez d’attirer plus de guêpes à l’intérieur en leur ouvrant le passage.

Si vous avez effectivement un nid proche de vos entrées, la meilleure chose à faire afin d’éviter les accidents est d’appeler un professionnel. Les exterminateurs d’EDG sont là pour vous et sont habitués à intervenir sur des nids de guêpes en toute sécurité pour les habitants.

2- Ouvrez les fenêtres de votre chambre

Si vous n’avez pas de nids à proximité de vos entrées, alors vous pouvez ouvrir vos fenêtres. Cela va permettre à la guêpe de s’échapper sans en faire entrer de nouvelles.

Il faut s’avoir que la guêpe se dirigera naturellement vers cette nouvelle source de lumière si elle le peut et qu’elle a conscience de ce nouveau point de passage.

3 – Piéger la guêpe

Si la guêpe n’est pas conciliante, vous pouvez penser à la piéger. De nombreux pièges existent dans le commerce mais ils sont loin d’être nécessaires pour un seul insecte égaré !

Nous vous conseillons d’utiliser un verre, un bocal ou tout autre récipient qui suffira amplement à déplacer une guêpe. Vous pouvez l’attirer au moyen de n’importe quelle source de sucre, bien que ce ne soit pas essentiel.

Prenez là délicatement dans votre récipient. Une guêpe aura toujours naturellement tendance à se diriger vers le haut.

Si cette méthode ne vous convient pas, vous pouvez la piéger avec un piège artisanal que l’on vous apprend à réaliser dans cet article.

4- Tuer la guêpe avec une tapette ou un spray

Cette solution doit être envisagée en dernier recours. Nous vous l’avons dit, tous les insectes ne doivent pas être éliminés ! De plus, vous encourrez le risque de voir votre intrus pacifique se défendre de votre agression si vous vous ratez.

Mais il peut parfois s’avérer nécessaire d’éliminer les guêpes lorsqu’aucune autre solution n’a fonctionné.

Choisissez d’abord votre arme ! Vous pouvez vous procurer un spray insecticide en magasin. Ces spray doivent être manipulés avec précautions car ils sont nocifs pour la santé : n’oubliez pas de consulter la notice. Sinon, vous pouvez également vous munir d’une tapette à mouche (cela marche aussi avec une chaussure ou ce qui vous tombe sous la main) pour écraser la guêpe. Les tapettes à mouche électriques fonctionnent également très bien avec les guêpes.

Pendant votre opération, restez attentif. Une guêpe qui se sent agressée tentera de se défendre.

Conclusion

Le plus simple lorsque vous avez une guêpe qui s’est perdue dans votre chambre est simplement de lui laisser un moyen de sortir, par une fenêtre ou une porte. Des pièges rudimentaires peuvent également vous être utiles pour les cas récalcitrants, et en dernier recours, vous pouvez songer à vous débarrasser de la guêpe en la tuant ou en l’aspergeant d’un spray insecticide.

Si la guêpe dans votre chambre est due à un nid à proximité de la fenêtre, du mur ou de la toiture, il est en revanche essentiel de ne pas offrir davantage d’ouvertures aux guêpes, au risque de transformer votre problème de guêpe esseulée dans votre chambre en un problème beaucoup plus important.

Si vous souhaitez vous débarrasser de vos nids de guêpes, contactez nos équipes spécialisées anti guêpes et frelons.

 

Nos produits anti-guêpes

Read more

Comment reconnaître la reine de guêpes ?

La plupart des gens connaissent la reine des guêpes, mais peu peuvent en réalité l’identifier.

La reine des guêpes est parfois confondue avec le frelon ou même avec une reine abeille, qui ont un comportement et une apparence pourtant très différents.

Voici les clés pour identifier, comprendre et localiser la reine de guêpes.

La fonction de la reine des guêpes dans un nid

Survivre l’hiver et débuter la construction des nids

Les reines font partie des rares rescapées de l’hiver. À l’arrivée du froid qui accompagne la saison hivernale, l’activité au cœur des nids de guêpes commence à ralentir pour finalement s’éteindre.

La plupart des guêpes meurent à ce moment de l’année mais certaines s’échappent de leur gîte de papier. Elles, ce sont les reines du nid.

Elles s’en vont, seules, à la recherche d’un abri où passer l’hiver. Généralement, elles hiberneront dans une crevasse, un entrebâillement de grange ou un trou étroit où il fait bon vivre.

Elles n’en bougeront pas avant que la météo ne deviennent plus clémente à nouveau, au printemps de l’année suivante.

Le cycle reprend alors. Ces reines qui ont échappé à la rudesse du climat et aux prédateurs deviendront les fondatrices d’autant de nouveaux nids.

La première tâche d’une fondatrice est de trouver un lieu idéal pour ensuite bâtir le nouveau nid. Elle passe ses journées à faire des allers-retours entre le nid et la recherche de bois secs sur lesquels elle prélève des petites quantités de matière qu’elle transforme en cellulose. La cellulose est la matière qui compose le nid des guêpes, mais aussi les papiers que vous utilisez.

Pondre pour créer des ouvrières qui agrandiront le nid

Lorsque les premières cellules sont bâties, la fondatrice y dépose les œufs qui deviendront ses premières larves puis, les premières ouvrières du nid.

Lorsque les ouvrières sortent du couvain, elles prennent immédiatement le relais et se mettent à nourrir les larves à la place de la fondatrice qui peut se consacrer à la ponte de nouveaux œufs.

C’est en raison de son cycle de vie que, si vous voulez éviter les nids de guêpes dans vos jardins, vous pouvez y déposer des pièges dès le printemps.

Ainsi, vous augmentez vos chances d’attraper les reines des guêpes et d’arrêter la formation d’un nid qui deviendrait plus gros. Lorsque les ouvrières sont déjà présentes en nombre, le nid s’agrandit très vite.

Comment distinguer la reine des guêpes des autres guêpes et frelons ?

Les reines sont plus grandes que les ouvrières. En moyenne, elles peuvent atteindre 20mm de longueur contre 10 à 15mm environ pour les ouvrières ! Si vous voyez une guêpe anormalement grande au début du printemps, il est probable qu’elle soit une reine en recherche de l’endroit idéal où implanter son nid.

En raison de ses proportions impressionnantes, les reines des guêpes sont souvent confondues avec le frelon européen, bien plus imposant qu’une guêpe ouvrière.

Pour différencier la reine des guêpes d’un frelon, il suffit de regarder la tête et le haut du corps de l’insecte : celle du frelon européen est plutôt orange, celle d’un frelon asiatique plutôt sombre, tandis que la reine des guêpes est comme ses congénères, jaune et de couleur vive.

Quelle est la durée de vie de la reine des guêpes ?

La reine a une espérance de vie supérieure à ses congénères ouvrières.

Elle peut vivre 1 an en moyenne alors que l’ouvrière vit entre 12 et 22 jours.

Combien de reines possède chaque nid de guêpes ?

Une unique reine est à l’origine de chaque nid. C’est pourquoi nous les appelons des fondatrices.

Néanmoins, un nid de guêpe peut donner naissance à plusieurs reines.

En résumé

La taille et la couleur de la guêpe est ce qui permet de savoir si elle est une reine ou non, et de la différencier des frelons qui peuvent avoir des proportions similaires.

Si vous souhaitez vous débarrasser de vos nids de guêpes, le plus simple est souvent d’attraper ces reines et de les empêcher de créer un nid en premier lieu. Pour ce faire, disposer des pièges au printemps aux endroits stratégiques peut être particulièrement efficace.

Si votre nid est en revanche déjà développé, c’est que la reine qui en est la fondatrice a déjà accompli sa mission. Dans ce cas, à nous d’accomplir la nôtre en vous assistant pour que vous puissiez dire adieu aux nuisances et aux piqûres.

Contactez nos équipes pour programmer une intervention.

Read more

Comment faire un piège à guêpes avec une bouteille ?

Le piège à guêpes avec une bouteille est sans doute l’une des techniques les plus classiques pour bloquer quelques guêpes qui vous importunent. Vous avez sans doute déjà tout le matériel nécessaire pour confectionner le piège chez vous, et il ne vous faudra que quelques minutes de votre temps pour le mettre en place.

Le piège avec une bouteille plastique est sans doute le plus simple à réaliser et c’est un piège efficace tant que vous avez affaire à un nombre restreint de guêpes.

Voici comment le fabriquer.

Matériel nécessaire

Pour fabriquer votre piège, vous aurez besoin d’:

  1. Une bouteille en plastique.
  2. Un liquide sucré.
  3. Une paire de ciseaux, un cutter ou un couteau bien aiguisé

Naturellement, plus la bouteille est grande, plus elle peut piéger de guêpes.

Pour le liquide sucré, utilisez simplement ce que vous avez sous la main : sirop de grenadine, bière fruitée, vin blanc, ou tout simplement de l’eau et du sucre. Les guêpes raffolent du sucre, vous ne pouvez pas vraiment vous tromper en choisissant n’importe quel liquide qui en contient.

Astuce d’exterminateur : Vous pouvez également ajouter un petit morceau de viande ou de poisson cru pour augmenter l’efficacité de votre piège

Fabriquer le piège à guêpes

Les étapes de fabrication du piège à guêpes sont on ne peut plus simples :

1. Coupez le haut de votre bouteille en plastique (à environ 15cm du goulot) à l’aide de votre paire de ciseaux (ou cutter)

2. Versez votre appât liquide dans le fond de la bouteille.

3. Retournez la partie supérieure de la bouteille sur la partie inférieure (n’oubliez pas d’enlever le bouchon de votre bouteille à cette étape si ce n’est déjà fait).

Votre piège à guêpes est maintenant opérationnel.

Où placer votre piège à guêpes ?

Le but du piège à guêpes est bien sûr de capturer ces insectes, mais aussi de les attirer hors de vos lieux de vie pour qu’elle se tiennent à l’écart.

Le piège à guêpe va attirer les guêpes, il est donc important de ne pas le mettre trop près de là où vous avez vos habitudes, comme par exemple sous votre table de jardin. Pour ces lieux à proximité immédiate de vous et votre famille, il est plus judicieux d’utiliser des répulsifs.

L’idéal est donc de le placer autour de vos lieux de vie, sur la route communément empruntée par les guêpes.

Vous pouvez également suspendre le piège à n’importe quel support, comme un arbre par exemple. Pour ce faire, percez simplement 2 trous sur le haut de votre piège et faites-y passer une corde, du fil de fer ou un cintre afin de l’attacher à votre support. Placés au printemps, ces pièges dans les arbres peuvent s’avérer redoutables pour attraper les reines avant qu’elles ne fassent leurs nids !

Efficacité et limites du piège à guêpes maison

Le piège à guêpes avec une bouteille peut être d’une efficacité redoutable pour retrouver la paix rapidement lorsque les guêpes sont attirées par la viande de votre barbecue, par votre piscine ou par vos parterre de fleurs. Toutefois, si vous avez un nid dans votre jardin, piéger les guêpes ne sera pas suffisant. Les guêpes seront suffisamment nombreuses au sein du nid pour le faire prospérer.

Si des nids vous importunent, faites appel à nos experts anti-guêpes et frelons.

Read more

Quelle est la différence entre une piqûre de guêpe et une piqûre d’abeille ?

Vous venez de vous faire piquer mais vous n’avez pas vu si l’impertinent qui vous a piqué était une abeille, une guêpe ou même un frelon ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les pistes pour que vous puissiez mener votre enquête.

Distinguer une piqûre d’abeille d’une piqûre de guêpe

Pour commencer, sachez que l’abeille évitera autant que possible de vous piquer.

En effet, vous piquer s’avère mortel pour cet insecte. Il lui faut par conséquent se sentir extrêmement menacée pour qu’elle vous attaque.

L’une des différences entre les guêpes et les abeilles est « le dard ».

L’abeille possède un ardillon, c’est-à-dire un dard plus court que sa cousine mais qui a la particularité de ne pas pouvoir ressortir une fois enfoncé dans votre épiderme. Vous piquer est donc un point de non retour pour une abeille, et elle finit toujours par en mourir.

Cette caractéristique vous permet de conclure que, si le dard est resté figé dans votre peau, il s’agit très probablement d’une piqure d’abeille.

A contrario, si le dard n’est plus présent, alors, il s’agit probablement d’une guêpe ou d’un frelon. Si la piqure semble profonde, c’est un signe additionnel indiquant que vous avez sans doute eu affaire à une guêpe ou un frelon.

De même, si l’insecte responsable de votre malheur vous a piqué plus d’une fois, alors, vous avez la certitude qu’il ne s’agissait pas d’une abeille.

Les symptômes des piqûres d’abeilles et de guêpes

Les conséquences d’une piqure de guêpe ou d’abeille sur votre corps se ressemblent à s’y méprendre.

Elles sont caractérisées par des douleurs, des démangeaisons et des gonflements au niveau de la zone touchée par le dard.

Il faut également noter que des attaques de ce genre d’insectes peuvent être graves. C’est notamment le cas lorsque vous subissez une attaque de plusieurs insectes simultanément, ou que vous êtes piqué à de nombreuses reprises.

Il ne faut également jamais négliger le risque de réaction allergique au venin de guêpes et d’abeilles dont le choc anaphylactique constitue la plus forte réaction et peut être mortel s’il n’est pas pris en charge dans les minutes qui suivent la piqure.

Enfin, l’abeille possède un des venins les plus allergènes du règne animal. En conséquence, même si les abeilles sont moins agressives que les guêpes et que les piqûres ne sont pas toujours aussi douloureuses, les symptômes peuvent être très dangereux.

Que faire pour soulager une piqûre de guêpe ou d’abeille

La première chose à faire pour éviter une piqure d’abeille est d’éviter de les énerver. Les abeilles ne vous piqueront qu’en cas de menace sur leur vie ou sur leur ruche.

Si malheureusement vous vous êtes quand même fait piquer, il vous faudra retirer le dard s’il est encore présent pour éviter l’épanchement de venin. A l’inverse, si vous « pressez » le dard, celui-ci libèrera une quantité supplémentaire de venin.

Enlevez vos bagues et vos bijoux, de même que les vêtements et accessoire potentiellement gênant en anticipation au gonflement afin d’éviter à vos membres de se faire enserrer.

Pensez à désinfecter votre blessure au moyen d’antiseptiques. Vous pouvez également prendre des antidouleurs afin de rendre le moment plus supportable si la douleur est particulièrement vive.

Enfin, le mieux à faire est encore d’appliquer une source de chaleur. Il est parfois instinctif de vouloir soigner sa piqure par le froid, mais il s’agit d’un mauvais réflexe.
La chaleur permet de neutraliser l’action du venin, mais pas le froid. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux ou plonger la zone touchée dans l’eau chaude. Attention, toutefois, de bien éviter les brûlures !

Si vous cherchez d’autres solutions naturelles à mettre en place sur vos piqûres d’abeilles ou de guêpes, consultez cet article.

Si vous décelez une réaction anormale ou une piqure à un endroit dangereux comme la gorge ou la bouche, ne paniquez pas mais consultez un médecin ou dirigez-vous au service d’urgence le plus proche.

Vous pouvez également joindre le numéro gratuit du Centre Antipoison : 070 245 245.

Conclusion

Il est difficile de différencier une piqure de guêpe d’une piqure d’abeille. Cependant, la présence du dard (ou son absence) et la profondeur de votre blessure sont deux indices auxquels rester attentifs.

Bien sûr, le plus simple reste d’ouvrir l’œil plutôt que d’essayer de deviner après coup quelle bête vous a piqué.

Si vous vous êtes fait piquer par des guêpes et que vous souhaitez de vous débarrasser des nids qui vous menacent, n’hésitez pas à contacter nos équipes d’exterminateurs.

 

Read more