fbpx

Qui intervient pour un nid de guêpes ?

La destruction d’un nid de guêpes nécessite souvent une intervention rapide afin d’éviter certaines situations complexes, voir dangereuses. Qui intervient pour assurer le retrait d’un nid en Belgique ? Quelles solutions préconiser ? Cet article répondra à ces questions.

Nid de guêpes : des coûts calculés en fonction de votre région

Suivant votre région (en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles), le prix pour la destruction d’un nid de guêpes peut varier du simple au triple. À titre d’information, l’intervention des pompiers peut mener à un budget plus ou moins conséquent. Cet article publié sur le site Sudinfo.be mentionne ainsi des prix supérieurs à 160 euros pour une intervention dans la région Bruxelloise auprès des pompiers de Bruxelles. Qui plus est, les délais d’intervention annoncés auprès des casernes se chiffrent parfois en semaines. Certains clients sont alors tentés d’intervenir par eux-mêmes afin de retrouver un bien-être perdu suite à une invasion permanente..

Est-il possible de détruire soi-même un nid de guêpes ?

Contrairement à certaines idées reçues, la destruction d’un nid de guêpes n’est pas sans risque. En plus de s’exposer aux risques de piqûres ‘simples’ (où l’application d’un remède naturel sera suffisant), l’apprenti exterminateur risque gros.

Le retrait d’un nid entraîne évidemment l’agitation de nombreux insectes (jusqu’à plusieurs milliers d’individus suivant la taille du nid). En cas d’agression, une colonie entière peut rapidement prendre quelqu’un pour cible et le risque mortel est alors bien présent.

Beaucoup de gens pensent que se couvrir de vêtements épais seraient suffisants pour se protéger des piqûres mais cela est faux. Ce type d’interventions impose des connaissances particulières pour faire face à n’importe quel nid; plusieurs pulls ou pantalons ne garantiront pas votre sécurité face à l’attaque d’un essaim.

Qui appeler pour détruire un nid de guêpes ?

L’intervention des pompiers

Vous pourriez penser qu’il est indispensable d’appeler les pompiers après avoir détecté un nid de guêpes aux abords de votre habitation. Si cette solution était autrefois privilégiée, 3 facteurs non-négligeables doivent aujourd’hui être pris en compte.

  1. De nouveau, les coûts engendrés par l’intervention des pompiers seront parfois conséquents en fonction de la zone de secours dont vous dépendez. Faites également attention que certaines casernes facturent une nouvelle intervention en cas de repassage pour un même nid qui aurait résisté à un premier traitement.
  2. Le second facteur fera référence à la disponibilité des « soldats du feu ». En effet, vous devez d’abord prendre contact avec le 112 qui transfèrera votre demande à la zone de secours concernée. Celle-ci prendra ensuite contact avec vous pour en savoir plus sur ce dernier. Vous serez ensuite mis sur liste d’attente et serez contacté dès que du personnel sera disponible pour intervenir chez vous. Ce délai d’attente peut parfois être de plusieurs semaines surtout en pleine saison.
  3. Finalement, n’oubliez pas que les pompiers restent un service d’urgence et que, même si un rendez-vous a été fixé, ceux-ci restent susceptibles de devoir assurer une urgence et par conséquent de reporter le rendez-vous.

Privilégier les services d’une entreprise privée

Privilégier les services d’une entreprise privée semble finalement être la solution idéale pour détruire rapidement un nid de guêpes tout en limitant les frais engendrés. Contrairement aux autres entreprises de destruction de nid de guêpes, Extermination de Guêpes offre des délais d’intervention rapide, pour un forfait fixe de 70€ et ce avec une garantie de 6 mois sur le nid traité. De plus, l’ensemble de nos exterminateurs formés et parfaitement équipés.

Lire plus...

Guêpes dans la maison : que faire ?

Guêpes maison

Constater la présence de plusieurs guêpes dans une maison n’est pas anodin. En effet, lorsqu’ils sont « stressés », ces insectes peuvent devenir agressifs et tenter de piquer une personne de votre foyer. Comment chasser les guêpes ou les repousser en toute sécurité ? Ce guide vous présentera les méthodes les plus efficaces pour y parvenir.

Vous avez retrouvé plusieurs guêpes dans votre maison ?

Si vous avez retrouvé une guêpe dans votre maison, vous pourrez rapidement admettre que cette présence est tout simplement due au hasard. Effectivement, certains insectes peuvent « se perdre » et rentrer ‘involontairement’dans un bâtiment. Or, lorsque plusieurs guêpes visitent votre salon ou encore votre chambre, il est plus que probable qu’un nid d’hyménoptères se trouve aux abords de votre maison.

Localiser ce nid impose ainsi une vérification approfondie des cloisons, gouttières et tuiles de votre habitation. Si vous avez un jardin, n’hésitez pas à vérifier vos arbres ; les guêpes privilégient souvent ces endroits pour accroître leur colonie. Dans certains cas, la « source du problème » peut venir de votre voisinage (une visite de courtoisie vous permettra de signaler ce phénomène).

Pourquoi devriez-vous éviter de chasser des guêpes « avec agitation » ?

A l’instant T, réagir correctement face à plusieurs guêpes dans votre maison est essentiel pour éviter des piqûres douloureuses. Quelques astuces seront alors préconisées pour limiter les risques. Néanmoins, peu importe la situation et votre « bienveillance » face à ces insectes, privilégiez des mouvements lents ou restez immobile (si cela vous est possible). Théoriquement, les guêpes sont naturellement désintéressées par l’homme ; la piqûre sera alors définie comme un processus de défense. Toutefois, certains hyménoptères adoptent un comportement agressif lors de diverses situations :

  • La disponibilité insatisfaisante de nourriture
  • Le déclin de leur cycle biologique (à l’approche de l’hiver)
  • La destruction récente d’un nid

Comment chasser plusieurs guêpes de votre maison ?

Ouvrez la porte ou les fenêtres

En toute logique, il est indispensable d’ouvrir la porte ou les fenêtres de votre pièce pour permettre aux guêpes de retrouver leur chemin. Une nouvelle fois, privilégiez des mouvements lents lors de vos déplacements afin d’éviter certaines situations complexes.

Rangez vos aliments sucrés

Comment pourriez-vous chasser des guêpes de votre maison si des aliments sucrés sont présentés en permanence à ces insectes ? Si possible, conservez vos denrées dans des sacs hermétiques ou dans votre frigo afin d’inciter ces hyménoptères à quitter votre foyer au plus vite.

Stockez temporairement les gamelles d’eau de vos animaux

Les guêpes peuvent être assoiffées et rechercher une source d’eau lors des périodes caniculaires. Parfois, ces insectes seront donc attirés par les gamelles d’eau de vos animaux. Si nécessaire, n’hésitez pas à les ranger temporairement.

Lire plus...

La destruction d’un nid de frelons en hiver : comment procéder ?

La destruction d’un nid de frelons en hiver impose quelques connaissances préalables afin d’éviter de se retrouver dans une situation (très) complexe. Comment procéder sans vous exposer à l’agressivité de ces hyménoptères ? Est-il bien judicieux de se lancer seul dans cette destruction ?

Où pourriez-vous retrouver un nid de frelons en hiver ?

Que vous résidiez en ville ou à la campagne, vous pourriez remarquer la présence d’un nid de frelons en hiver. En effet, aucune commune n’est épargnée par la présence de ces insectes indésirables. Cet article publié sur RTL info est ici un parfait exemple. Celui-ci évoque la découverte d’un nid de frelons asiatiques en plein mois de janvier sur la commune de Uccle.

La saison hivernale est propice pour détecter ces nids. En effet, grâce à la chute des feuilles et à « dégradation naturelle » des végétaux, ceux-ci apparaissent en haut des arbres. Nous retrouverons également certains nids de frelons aux abords d’une habitation (véranda, cabane attenante…) ou dans un grenier.

Suivant la forme et la taille du repaire, vous pourrez aisément définir s’il s’agit d’un nid de frelons asiatiques ou un nid de frelons européens :

  • Le nid de frelons européens sera toujours situé à une hauteur raisonnable et sera placé à l’abri de la luminosité (son diamètre maximal est de 40 cm)
  • Sphérique, le nid de frelons asiatiques sera souvent situé dans un arbre de grande hauteur (souvent à une dizaine de mètres) et à proximité d’une source d’eau (certains d’entre eux peuvent mesurer jusqu’à 1m20 de de diamètre)

 

Que pouvez-vous retrouver dans un nid de frelons en hiver ?

La destruction d’un nid de frelons durant les saisons froides n’évoquera en principe aucun danger immédiat. Pourquoi cela ? Car le cycle biologique de ces insectes est semblable à l’espérance de vie d’une guêpe. La majorité des frelons sera donc active durant le printemps, l’été et le début d’automne avant de mourir naturellement. Toutefois, les frelons asiatiques sont caractérisés par une résistance au froid plus importante. Si vous êtes certains que ce nid n’est plus occupé et que vous pouvez y accéder en tout sécurité, quelques précautions doivent toutefois être prise :

  • Privilégiez une tenue adaptée (des vêtements et gants épais assureront votre sécurité)
  • Désolidarisez les surfaces assurant le maintien du nid
  • Placez immédiatement le nid dans un sac hermétique avant le placer dans une poubelle fermée (celle-ci ne doit pas être située à proximité d’une source de chaleur ou de votre habitation)

En cas de doute, il est fortement conseillé de faire appel aux pompiers ou à une société d’extermination professionnelle pour procéder au retrait du nid. Un nid de frelons asiatiques actif constitue un danger de mort réel et doit être réservé à des professionnels avertis.

Certaines personnes seront « tentées » de conserver un nid de frelons en hiver afin d’analyser sa structure. Or, ce choix est particulièrement déconseillé. En effet, vous pourriez retrouver à l’intérieur d’un de ces nids quelques frelons inanimés. Bien que cela puisse surprendre certaines personnes, ces insectes peuvent « revivre » s’ils profitent d’une température supérieure à 20 °C.

 

Pour conclure

La destruction d’un nid de frelons en hiver évoquera rarement un danger immédiat. Assurez-vous que ce nid a bien été abandonné et, après avoir désolidarisé la structure, placez-le immédiatement dans un sac, puis jetez-le à l’intérieur d’une poubelle fermée (si possible à l’extérieur). La conservation d’un nid peut être dangereuse si celui-ci contient le corps de frelons asiatiques. Ces insectes inanimés sont effectivement capables de vivre à nouveau grâce à des températures supérieures à 20 °C.

Lire plus...

Enlever un nid de guêpes en hiver : le guide complet

guêpes alvéole

Peu importe sa localisation, vous pourriez être amené à enlever un nid de guêpes en hiver. Comment détruire soi-même ces « abris d’insectes » ? Que risquez-vous lors de ces manipulations ? Cet article répondra à toutes vos questions !

Cycle biologique et nid de guêpes en hiver

Vous souhaitez enlever un nid de guêpes en hiver, mais vous redoutez l’attaque d’une colonie d’hyménoptères ? Cette appréhension est légitime. En effet, si la douleur provoquée par la piqûre d’une seule guêpe est non-négligeable, quel serait le résultat face à de nombreux insectes « prêts à en découdre » ? Pourtant, le retrait d’un nid de guêpes en hiver peut être réalisé en toute sécurité. Pour comprendre cela, il est indispensable de définir ce qu’est le cycle biologique de ces insectes.

A l’instar d’autres espèces, la grande majorité des guêpes vivent du printemps à l’automne. Seules certaines femelles fécondées survivent durant l’hiver avant de devenir elles-mêmes de nouvelles reines après leur hibernation.

Vous l’aurez compris : si vous souhaitez détruire un nid de guêpes en hiver, vous ne constaterez généralement très peu (voir aucune) activité au niveau du nid.

Attention : chaque femelle fécondée quitte son nid afin de trouver un endroit adapté pour pondre ses œufs. Si le repaire concerné semble « fraîchement et partiellement construit », vous risquez de faire face à la reine guêpe dont sa piqûre peut s’avérer très douloureuse. L’application d’un remède adapté soulagera la douleur engendrée.

Comment enlever un nid de guêpes en hiver ?

La destruction naturelle des nids

Sachez tout d’abord qu’un nid de guêpes n’est jamais réutilisé d’une saison à l’autre. En d’autres mots, que vous détruisiez le nid ou non, celui-ci n’accueillera pas de nouvelle colonie l’année suivante. Pour les nids situés en extérieur, la nature « se charge » elle-même de nettoyer ces constructions indésirables. La chute des températures et les conditions climatiques (le vent et la pluie) favorisent effectivement la destruction de ces nids.

Dans ce cas, il est bien souvent inutile de retirer ce qu’il reste d’un nid de guêpe.

La localisation d’un nid : une caractéristique essentielle pour les reines

À l’approche de l’hiver, la reine guêpe ‘survivante’ partira à la recherche d’un lieu propice pour la construction de son nouveau nid. Lorsqu’une femelle fécondée détecte les restes d’un ancien repaire, celle-ci comprendra rapidement que cet espace est adaptépour sa future colonie. Ainsi, pour éviter d’attirer de nouvelle colonie ou de subir une invasion de guêpes durant l’année suivante, il est vivement recommandé de détruire totalement chaque nid qui pourrait se trouver à proximité de votre habitation.

Comment enlever un nid de guêpes ?

Si vous constatez la présence d’un nid de guêpes dans ou à proximité de votre habitation en hiver, suivez simplement ces étapes :

  1. Localisez le nid dans son intégralité. Gardez à l’esprit qu’il peut s’agir que de la face visible de l’iceberg.
  2. Assurez-vous que le nid ne présente plus aucune activité. Manipuler un nid toujours en activité peut s’avérer très dangereux.
  3. Grattez (si nécessaire) les surfaces adhérentes aux supports (mur, arbre, toiture, etc.).
  4. Placez le nid dans un sac hermétique.
  5. Jetez directement le sac et son contenu dans une poubelle fermée (située à une distance satisfaisante de votre habitation).

Attention, certaines guêpes paraissent mortes sous un certain seuil de température. Celles-ci peuvent encore piquer et retrouveront leur énergie si vous les emmener dans un endroit chaud. Agissez donc avec une extrême prudence.

Pour conclure

Un nid de guêpes en hiver peut être détruit plus ou moins naturellement grâce aux conditions climatiques. Néanmoins, il est recommandé de retirer l’intégralité de ces nids (si nécessaire) afin d’éviter la construction d’un nouveau nid à proximité l’année suivante.

Lire plus...

Où vont les guêpes en hiver ?

guêpes dans un arbre

D’après le témoignage de certains clients, il n’est pas si rare d’apercevoir des guêpes en plein hiver. Où vont les guêpes durant cette période ? Comment expliquer leur absence quasi totale lors des « saisons froides » ? Nous nous planchons sur ces différents points au sein de cet article !

Les guêpes en hiver : une absence « naturellement » expliquée

Cela ne surprendra aucune internaute : il est difficile, voir impossible, de « croiser » des guêpes en hiver (surtout en extérieur). En effet, ces insectes évoquent un cycle de vie caractérisé en fonction des saisons.

Durant le printemps, la ponte d’une guêpe femelle (fécondée lors de l’année précédente) est un événement crucial. Cela fait référence à la création d’une nouvelle société. Suite à l’éclosion des premiers œufs, la reine de cette future colonie part chasser afin de nourrir ses larves. Les premiers insectes parfaitement développés deviennent alors des guêpes ouvrières. Celles-ci remplaceront ensuite la reine en partant périodiquement à la recherche de nourriture.

Une importante prolifération de guêpes est constatée durant l’été et l’automne. Néanmoins, la rareté de la nourriture entraîne progressivement la mort de la colonie. Sans surprise, la baisse des températures est un facteur difficile pour ces hyménoptères particulièrement importants pour notre écosystème.

La période hivernale caractérise alors la fin du cycle de vie des guêpes. Toutefois, afin d’assurer la pérennité de son espèce, une nouvelle reine est naturellement désignée. Celle-ci est fécondée avant de quitter sa colonie afin d’assurer une hibernation en tant qu’unique survivante.

La reine des guêpes et son hibernation

Vous l’aurez compris, il est tout à fait possible de « croiser » la reine d’une future colonie de guêpes en hiver… Notamment lorsque celle-ci part à la recherche d’un endroit pour construire un nid.

Comment reconnaître une reine guêpe ?

La reine guêpe est reconnaissable grâce à sa taille. Celle-ci peut atteindre 20 mm (les autres guêpes ne mesurent « que » 10 à 15 mm). Il n’est pas rare de confondre une femelle fécondée avec un frelon, tant leurs dimensions sont semblables. A l’instar des autres individus de son espèce, le corps de cette femelle présente également des stries jaunes et noires. La distinction entre une guêpe et un frelon peut être complexe. Cet article vous en apprend plus sur les nombreuses similitudes entre ces 2 espèces.

La construction d’un nouveau nid

Après avoir défini un endroit propice, la reine guêpe entamera rapidement la construction partielle d’un nouveau nid afin d’assurer son hibernation tout en faisant face à la baisse des températures. Localiser cette « cachette » dès que possible vous permettra d’éviter certaines situations complexes. En effet, la femelle y pondra ses œufs et attendra patiemment l’arrivée du printemps. Plusieurs endroits sont régulièrement choisis par la reine guêpe :

  • Dans un grenier
  • Au sein des parois d’une habitation
  • Sous les tuiles de toit
  • Au pied d’un arbre

Lors de ses escapades en quête de proies et de nourriture sucrée, la reine guêpe privilégiera une certaine discrétion afin de ne pas s’exposer aux prédateurs. Progressivement, les premiers œufs pourront éclore afin de créer une nouvelle colonie.

Pour conclure

La mort des guêpes en hiver est un phénomène naturel. Afin de préserver son espèce, une femelle fécondée quittera son nid lors des saisons froides. Celle-ci désignera un nouvel espace pour hiberner, pondre ses œufs et devenir ensuite la reine d’une nouvelle colonie.

Lire plus...

Comment éloigner les guêpes de ma piscine ?

L’été venu vous aimeriez bien profiter de votre piscine tranquillement… Mais à peine dans l’eau, vous voilà envahi par des guêpes qui tournoient autour de leur proie tel un ours autour d’un pot de miel… Bref, impossible de nager ou de bronzer sans risquer une piqûre de ces charmants insectes… Alors que faire pour éloigner les guêpes de votre piscine ? Voici nos meilleures solutions pour lézarder tranquillement cet été autour de la piscine ! 

Les produits anti-guêpes du commerce

Deux types de produits anti-guêpes spécialement formulés pour la piscine existent.

Les sprays répulsifs

Les sprays agissent efficacement car ils permettent un traitement global de la piscine. Pulvérisez-les tout autour de la piscine pour éloigner les guêpes : sur les marches, les accessoires de piscine, le mobilier de jardin, les transats, etc.

Les liquides et les pastilles anti-guêpes 

Des répulsifs anti-guêpes liquides à verser directement dans la piscine sont également disponibles à la vente. Ils existent aussi sous forme de galets ou de pastilles à placer au fond de la piscine.

Non nocifs pour la santé des baigneurs, ces produits se diluent dans l’eau de la piscine, d’un spa ou d’un bain à remous.

Les méthodes naturelles pour éloigner les guêpes de la piscine

Sachez que vous n’avez pas forcément besoin de tuer les guêpes pour pouvoir vous baigner en paix. Certaines méthodes préventives et naturelles les dissuaderont de venir près de la piscine.

Bien choisir ses plantes autour de la piscine

Plant de tomates, bosquet de lavande, citronnelle, géranium, etc. : l’odeur de ces plantes est très désagréable pour les guêpes !

En plus, vous faites d’une pierre deux coups car ces végétaux embaumeront parfaitement votre jardin !

Accrocher un vieux CD dans un arbre

Comme pour les oiseaux, les guêpes sont écartées par un vieux CD suspendu dans un arbre à l’aide d’une simple ficelle.

Les reflets du soleil sur le CD feront ainsi fuir tous les insectes volants: guêpes, bourdons, frelons, etc.

Créer un abreuvoir artificiel 

Si les guêpes vous tournent autour, ce n’est pas forcément pour faire de vous leur goûter… En réalité, le plus souvent, elles viennent simplement boire dans la piscine. Si vous voulez les éloigner sans les tuer, vous pouvez leur faciliter la vie et leur présenter un abreuvoir à bonne distance de la piscine.

Elles seront ainsi attirées par cette nouvelle mangeoire et s’y abreuveront plutôt que d’aller siroter l’eau de votre piscine. Pour que cela fonctionne, choisissez un couvercle ou un socle de pot de fleurset versez de l’eau dedans. Pensez à disposer quelques pierres autour pour que les guêpes puissent se poser pour boire.

N’oubliez pas que la meilleure façon d’éloigner les guêpes de votre piscine reste évidemment de détruire les nids de guêpes avant l’été. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel de l’extermination !

Lire plus...

Apaiser les piqûres de guêpes chez un enfant

Si plusieurs possibilités existent pour soulager les piqûres de guêpes, elles doivent être employées avec précaution lorsqu’un enfant en bas âge a été piqué. Suivez nos conseils pour apaiser rapidement une piqûre de guêpe chez un enfant.

Les premiers gestes de secours en cas de piqûre chez l’enfant

En cas de piqûre, les bons gestes à adopter avec un enfant en bas âge ou un bébé sont les suivants :

  • Nettoyez et désinfectez la plaie à l’eau et au savon puis avec un antiseptique.
  • Passez rapidement un glaçon dans un gant de toilette ou un linge à l’endroit de la piqûre pour soulager immédiatement la douleur.
  • Couvrez la plaie pour éviter que l’enfant ne se gratte et ne s’infecte davantage à l’aide d’un vêtement ou d’une compresse. Une pommade calmant les démangeaisons peut être une bonne option à condition d’être adaptée aux petits.

N’oubliez pas également que si c’est une abeille qui a piqué l’enfant, il faudra essayer de retirer le dard de la peau. Pour cela, ne pressez pas l’endroit piqué, mais tentez de faire sortir doucement le dard sans le percer.

Dans tous les cas, privilégiez les remèdes simples pour soigner un enfant. Essayez de voir un médecin avant de donner un médicament quelconque à votre enfant. De la même façon, n’oubliez pas que les huiles essentielles ne sont en général pas adaptées pour les enfants.

Quand contacter les urgences pour une piqûre de guêpe ?

Il faut appeler les urgences si :

  • L’enfant a été piqué dans une zone sensible: bouche, yeux, gorge, partie génitale, etc.
  • Il a été victime de piqûres multiples

Bien surveiller l’enfant dans les heures suivant la piqûre est indispensable. En effet, il peut développer une réaction allergique rapide beaucoup plus importante que pour un adulte.

Les symptômes qui doivent vous alerter sont les suivants :

  • Œdème anormal,
  • Vomissement,
  • Essoufflement,
  • Fièvre,
  • Difficulté à parler, confusion, perte de connaissance, etc.

N’hésitez pas à consulter un médecin si les symptômes persistent ou s’aggravent après quelques jours.

En cas de symptômes inquiétants et selon la gravité, appelez le 112 ou consultez un médecin rapidement pour avoir un avis médical.

Que faire pour éviter la piqûre chez l’enfant ?

Plusieurs gestes simples permettent d’anticiper les piqûres de guêpes chez l’enfant :

  • Couvrez les bras, les jambes, les pieds et la tête de bébé.
  • Privilégiez des vêtements clairs et des produits d’hygiène non parfumés.
  • Éloignez les guêpes de la table et de la maison en disposant des pièges à guêpes à bonne distance dans le jardin.
  • Débusquez tous les nids de guêpes avant l’été en appelant un professionnel comme Extermination de Guêpes.

Vous avez désormais tous les éléments en tête pour apaiser une piqûre de guêpe chez un enfant. N’oubliez pas de prendre toutes les précautions pour l’éviter à tout prix !

Lire plus...

Les guêpes sont-elles vraiment utiles ?

Même si les guêpes envahissent notre jardin, s’incrustent dans les recoins de nos maisons et s’invitent souvent à notre barbecue, elles possèdent aussi des avantages cachés. Eh oui, ces insectes volants ne sont pas uniquement des enquiquineurs mais peuvent se révéler bien utiles dans certains cas ! Découvrez comment ici. 

La guêpe, un puissant aspirateur à insectes

Comme tous les animaux, les guêpes possèdent forcément une utilité. Avant toute chose, elles ont ainsi la vertu de nous débarrasser de certains insectes presque aussi embêtants qu’elles !

Outre les fruits bien sucrés, les guêpes adorent les araignées, les pucerons, les mouches ou les larves de chenilles. Dans la chaîne alimentaire, il faut rappeler que la guêpe est aussi le repas préféré de bien des oiseaux… Sans guêpes, ces derniers n’auraient plus rien à manger !

Bref, les guêpes nettoient et purifient nos jardins. Surtout, elles évitent qu’un trop grand nombre de parasites y pullulent. En effet, la prolifération de certains insectes ne manquerait pas de créer un déséquilibre dans l’écosystème.

Le saviez-vous ? Les guêpes peuvent tuer entre 1 et 2 insectes par heure. Imaginez le nombre d’insectes que la guêpe tue dans sa vie !

Un atout pour la pollinisation 

Et oui, il n’y a pas que les abeilles qui butinent ! Les guêpes aussi apprécient le parfum de certaines fleurs. Sans être d’aussi efficaces pollinisateurs que les abeilles, les guêpes transportent aussi des grains de pollen entre les fleurs d’une même espèce. Par exemple, la guêpe du figuier s’avère indispensable pour que les figues se développent correctement car c’est l’unique insecte qui peut polliniser le figuier !

Le saviez-vous ? Presque 35 % de notre nourriture dépend directement d’une bonne pollinisation ! Par exemple : le café, les tomates, certaines épices, les cerises, les carottes, les courgettes, etc.

Du vin et des guêpes

Les guêpes concourent en effet à la production du vin mais aussi de bière et d’autres boissons à forte teneur en alcool.

Comment ? Tout simplement car elles conservent dans leurs estomacs certaines levures, les « saccharomyces cerevisiae » indispensables à la maturation et à la saveur du vin. Les guêpes les ont absorbées en se nourrissant des raisins, eux-mêmes gorgés de ces levures.

Les levures restent alors bien à l’abri dans l’estomac des guêpes pendant l’hiver. Puis, à la belle saison, les guêpes les recrachent dans la nourriture destinée à leurs larves. Les petits les injecteront de nouveau aux raisins. Et ainsi de suite !

Un venin aux vertus insoupçonnées

Certaines études scientifiques ont montré que le venin des guêpes n’était pas toujours nocif pour l’homme.

Selon les conditions dans lesquelles il est utilisé, les chercheurs ont ainsi mis en lumière les propriétés efficaces du venin d’une guêpe du Brésil pour tuer les cellules cancéreuses!

On ne peut donc vraiment pas dire que les guêpes ne servent à rien ! De quoi relativiser quand vous serez de nouveau embêté par une armée de guêpes… !

Lire plus...

6 remèdes naturels pour soulager les piqûres de guêpe

Si malgré tous nos conseils pour vous protéger des guêpes, vous avez quand même été piqué, ne paniquez pas ! Découvrez les bons gestes et les remèdes naturels pour soulager une piqûre de guêpe ou de frelon rapidement.

# 1 La chaleur

Avant tout chose, désinfecter la plaie avec une solution antiseptique est indispensable. Placez ensuite la piqûre sous une source de chaleur pour éliminer le venin plus vite. Pour cela, vous pouvez au choix :

  • Chauffer la piqûre au sèche-cheveux,
  • Appliquer de l’eau très chaude sur une compresse,
  • Approcher votre piqûre de la flamme d’un briquet.

Attention toutefois à ne pas vous brûler !

# 2 Le vinaigre de cidre et le citron

Antiseptique naturel, le citron a aussi des vertus cicatrisantes insoupçonnées. Il est donc parfait pour soulager une piqûre d’insecte.

Posez directement sur la plaie une rondelle de citron ou pressez quelques gouttes sur un coton.

De la même façon, vous pouvez déposer sur un coton un peu de vinaigre de cidre et l’appliquer sur la plaie. Attention, ça pique un peu !

# 3 L’huile essentielle de lavande

Les huiles essentielles sont des extraits concentrés issus d’une plante. L’huile essentielle de lavande aspic est connue pour son potentiel calmant et apaisant.

Une goutte appliquée sur la piqûre peut aider à calmer l’inflammation mais aussi à régénérer la peau plus vite. Renouvelez l’application jusqu’à 3 fois par jour.

Attention, même si l’huile essentielle de lavande est en général bien tolérée, elle n’est pas sans risques pour la santé. Avant d’utiliser une huile essentielle, il faut toujours faire un test préalable permettant de vérifier la tolérance de votre peau à la plante utilisée. Elles sont aussi contre-indiquées pour les enfants et les femmes enceintes ou qui allaitent.

# 4 L’ail et l’oignon

Aussi étrange que cela puisse paraître, ces deux aliments permettent de soulager une piqûre de guêpe. En plus, on parie que vous en avez dans votre cuisine !

Il suffit de couper des lamelles d’oignon ou d’écraser finement un peu d’ail. Le remède est à appliquer directement sur la piqûre.

# 5 L’aloe vera

L’aloe vera est une plante de la famille des aloès utilisée en Méditerranée depuis l’Antiquité. Elle est multi-usages et peut dépanner dans bien des situations grâce ses vertus hydratantes et anti-inflammatoires.

Vous en trouverez dans le commerce sous forme de gel. Badigeonnez la piqûre avec le liquide frais et transparent issu de la plante permet de calmer l’inflammation immédiatement.

# 6 Le miel

Cicatrisant par excellence, le miel est l’allié de toutes les égratignures, blessures, coupures, brûlures, etc. Ses vertus apaisantes et anti-bactériennes font également des miracles contre les piqûres de guêpe, de frelon, d’abeille ou de bourdon.

Rappelez-vous qu’une piqûre de guêpe peut être grave. N’oubliez pas de surveiller l’endroit où vous avez été piqué pendant les 48 heures suivantes.

Lire plus...

Piqûre de guêpe chez le chien : que faire ?

Si nous pouvons nous mettre à l’abri des piqûres de guêpe facilement en adoptant des gestes simples de prévention, il est difficile de protéger son animal de compagnie. Après tout, vous ne pouvez pas lui interdire de courir après une guêpe et de jouer dans le jardin… Mais son agitation peut énerver les insectes qui deviennent alors agressifs ! Alors, que faire si votre chien se fait piquer ?

Localiser la piqûre

Il est parfois difficile de se rendre compte où le chien a été piqué. Par exemple, si c’est sur le corps ou les pattes, la piqûre peut passer inaperçue car le chien présentera peu de symptômes évocateurs. 

En revanche, il faut s’inquiéter quand vous soupçonnez que votre chien a été piqué à des endroits sensibles comme la tête, la gorge, les yeux ou le museau.

Les bons gestes à adopter pour soulager l’animal

D’abord, essayez de déterminer quel insecte a piqué votre chien. S’il y a un dard à l’endroit de la piqûre, c’est une abeille. S’il n’y en a pas, c’est une guêpe ou un frelon.

Bon à savoir : les guêpes ne laissent pas de dard et peuvent piquer plusieurs fois. Les abeilles ne piquent qu’une fois mais elles émettent une phéromone d’alarme qui, quand elles piquent, attire le reste de la colonie…

Procédez délicatement à l’extraction du dard pour ne pas le crever et répandre le venin. Évitez la pince à épiler qui risque d’exercer une pression trop forte sur le dard et pourrait le crever. 

Désinfectez la piqûre avec une solution antiseptique. Ensuite, chauffez l’endroit de la piqûre pour détruire le venin. Pour soulager votre chien, appliquer un coton imbibé de vinaigre est également une bonne idée.

Les symptômes d’une piqûre de guêpe chez le chien

Comme chez l’homme, le premier symptôme est un œdème et un gonflement plus ou moins important constaté à l’endroit de la piqûre. 

Certains symptômes peuvent être plus graves. C’est notamment le cas si vous observez chez votre animal :

  • Des difficultés à respirer,
  • Des troubles digestifs,
  • Un affaiblissement général,
  • Des vomissements, etc.

En cas de doutes, n’hésitez pas à vous rendre rapidement chez votre vétérinaire qui pourra poser un diagnostic sur la gravité de la piqûre. Surveillez bien le comportement de votre chien dans les jours suivants surtout si vous suspectez des piqûres multiples. S’il est abattu et prostré, ce sont des signes qui doivent vous alerter.

En raison de sa corpulence, le chien a un risque plus élevé que l’homme de développer un choc anaphylactique mortel, c’est-à-dire une réaction allergique violente. Elle nécessite un traitement vétérinaire en urgence à base d’anti-histaminiques.

Le saviez-vous ? On estime que le poison d’une vingtaine de guêpes est suffisant pour tuer un chien de 5 kg.

La conduite à tenir en cas de piqûre de guêpe sur votre toutou est donc quasiment similaire à celle à tenir en cas de piqûre chez l’homme. Pensez aussi à limiter les risques en faisant détruire vos nids de guêpes et de frelons par des professionnels.  

 

 

Lire plus...