Peut-on laisser un nid de guêpes ?

Devriez-vous laisser le nid de guêpes qui s’est installé chez vous ou le détruire ? Voici quelques éléments qui pourraient vous aider à opter pour la meilleure solution.

Laisser un nid de guêpes : les avantages

Évidemment, il serait absurde de chasser tous les nids de guêpes en vue d’éradiquer les guêpes de notre territoire. Cela est peine perdue et très préjudiciable pour la nature et, in fine, nos conditions de vie.

Voici les avantages de laisser votre nid de guêpe.

Laisser un prédateur naturel réguler certaines espèces

Dans le contexte actuel, ce sont de petits gestes qui comptent. La biodiversité est en déclin, nous avons une proportion ahurissante de nos insectes qui a diminué ces dernières années, et les guêpes en souffrent également.

Les guêpes ont un rôle essentiel en milieu naturel. En tant que prédateurs, elles régulent la population d’autres insectes afin de nourrir les larves de leurs nids (pucerons, chenilles, coléoptères, aleurodes, etc.).

De ce fait, elles suppriment les nuisances qu’engendreraient une surpopulation de ceux-ci et entretiennent la bonne forme des individus survivants.

La nature est cruelle, mais l’évolution ne se trompe jamais ! À titre de comparaison, ce rôle joué par les guêpes est équivalent à celui qu’exercent les loups sur les troupeaux de brebis.

Ensuite, elles tiennent leur place d’insectes dans la chaîne alimentaire et constituent une source de nourriture pour d’autres animaux tels que les oiseaux.

Laisser un insecte pollinisateur dans la nature

Une des différences mises en avant entre les guêpes et les abeilles est qu’il n’y a que ces dernières qui pollinisent les plantes. Il est vrai qu’à côté du travail de pollinisation effectué par les abeilles, les guêpes font pâle figure.

Cependant, elles y participent tout de même, à l’instar d’un tas d’autres insectes. De plus, elles s’occupent des plantes différemment, notamment certaines que les abeilles peinent à atteindre comme les orchidées par exemple.

Une application concrète du rôle indispensable des guêpes en milieu naturel ? Pas de guêpes = pas de figues.

En effet, le mode de reproduction des figues nécessite l’intervention, et la vie, d’une guêpe. Il faut qu’une guêpe soit entrée dans le fruit pour se nourrir et c’est finalement le fruit qui, en la piégeant, a eu raison de l’insecte.

Vous y penserez la prochaine fois que vous mangerez un de ces fruits: une guêpe est restée à l’intérieur et manger une figue revient à manger une guêpe !

Une deuxième ? Il a été récemment découvert que ce sont les guêpes sociales, un certain type de guêpes, qui transportent les levures nécessaires à la fermentation aux raisins. Pas de guêpes = pas de vin.

Avouez que sans figues ni raisins, les apéritifs estivaux en prennent un sacré coup !

Faire des économies

Laisser un nid de guêpe peut vous faire faire des économies en ne faisant pas venir une société d’extermination spécialisée.

Si le nid ne vous gène pas et n’est pas un danger pour vous ou votre voisinage, il n’est pas nécessaire de mettre la main au portefeuille.

Les dangers de laisser un nid de guêpes

Laisser un nid de guêpes n’est pas toujours sans conséquences. Avant de vous décider si vous préférez le laisser ou non, il faut bien avoir en tête les conséquences et dangers qu’il y a à ne rien faire.

Le nid va sans doute s’agrandir

Un petit nid, en début de formation, n’apporte pas beaucoup de nuisance, puisque le nombre de ses habitants est peu important. En revanche, l’objectif d’un nid de guêpes est de s’agrandir via la reproduction d’individus : la reine pondant ses œufs, qui deviendront larves et, enfin, guêpes adultes.

Ceci n’est pas une bonne nouvelle pour vous, puisque cela signifie que leur nombre va augmenter. Les guêpes sont infatigables travailleuses et la taille que certains nids peuvent atteindre est impressionnante.

Vous faites courir un risque à votre entourage et voisinage

Ces animaux s’invitent à nos tables à cause de leur attirance pour le sucre et la viande. Ce sont des insectes très opportunistes et leur présence amène, évidemment, un risque d’attaque.

Contrairement à ce que peut laisser penser leur mauvaise réputation, elles n’y prennent aucun plaisir et ne font pas preuve d’une grande agressivité. Par contre, elles réagiront vivement pour peu qu’elles ressentent un danger pour leur vie ou celle de leur colonie.

Ces risques comprennent, bien évidemment, les piqûres et les réactions allergiques qui peuvent les accompagner, mais d’autres accidents sont vite arrivés en situation de panique. C’est notamment le cas des personnes âgées et des enfants qui peuvent tenter de prendre la fuite et se blesser dans leur tentative.

Comment décider d’enlever ou de laisser un nid de guêpes ?

Voici quelques clés afin de vous aider à prendre la décision de cohabiter et laisser vivre la nature ou non.

La localisation du nid

Si le nid de guêpes est proche de votre habitation, il fait porter sur vous et votre famille le risque de se faire piquer avec les conséquences que peuvent amener ces piqûres (réaction allergique bénigne ou au contraire mise en danger de la vie de leur victime).

Dans ce cas, nous vous conseillons de faire appel à une société spécialisée équipée pour ce type d’opération. Des produits insecticides, plus ou moins efficaces, existent dans le commerce, mais à vos risques et périls !

Si, au contraire, son emplacement est éloigné de votre maison, d’un arbre au fond du jardin par exemple, le risque en est réduit. Évidemment, un nid en pleine campagne loin des sentiers ou dans une parcelle forestière ne constitue pas une menace, plutôt un bienfait d’ailleurs.

Le danger du nid

Si vous, ou vos proches, êtes allergiques aux piqûres, il est impératif d’enlever le nid. Certaines réactions allergiques extrêmes peuvent déclencher un œdème de Quinte provoquant un gonflement des voies respiratoires pouvant entraîner la mort.

Si aucune personne de votre entourage, ou de votre voisinage, n’est allergique à leur dard, c’est un autre point en faveur de les laisser vivre.

Les nuisances occasionnées par le nid

Si ces insectes striés font de votre vie un enfer, il est recommandé d’agir, surtout si des enfants sont parfois présents ou si leur simple présence suffit à provoquer chez quelqu’un de chez vous une peur panique.

En revanche, si le seul désagrément que vous subissez est la vue d’un nid, ce n’est pas le critère le plus pressant.

La période de l’année

La taille des nids de guêpes atteint leur apogée en fin de saison, lorsque les colonies ont eu le temps de se développer. C’est à cette période de l’année que les nuisances induites par ces insectes sont les plus importantes, en raison de leur nombre.

En général, la fin de la saison des guêpes arrive aux environs du mois d’octobre, ou lorsque le premier gel sérieux se fait sentir. La mort systématique des colonies de guêpes est un phénomène naturel.

Seules les reines quitteront le guêpier afin d’être fécondées avant de trouver refuge pour passer l’hiver et, au printemps, devenir les fondatrices de nouveaux nids.

Donc, si vous découvrez un nid au début de l’automne, et qu’il n’est pas dangereux par sa localisation ou par les risques qu’il apporte, il n’est certainement pas nécessaire de le détruire.

Quelques astuces supplémentaires : Si votre nid est situé dans un endroit éloigné, il n’est pas nécessaire de le détruire, vous pouvez réduire les nuisances proches de chez vous en installant des pièges ou en les attirant plus loin en plaçant une assiette de fruits sucrés à au moins 3m de votre table 15 ou 20 minutes avant de passer à table.

Dans le cas où vous décideriez de laisser votre nid tranquille, vous pouvez tout de même signaler sa présence au moyen d’adhésif coloré, de bombe de couleur ou en posant une pancarte de prévention. Afin d’éviter que des visiteurs ne subissent le courroux des guêpes.

Conclusion

La cohabitation avec les guêpes est possible. Néanmoins, des précautions doivent être prises afin de ne pas mettre en danger votre vie ou celles de vos proches.

Posez-vous les bonnes questions :

  1. Où est situé le nid ?
  2. Êtes-vous mis en danger par la présence de ce nid ?
  3. Quel est le niveau de nuisance ?
  4. À quelle période de l’année ?

Il ne faut pas négliger le rôle que jouent ces petites bêtes en milieu naturel et au sein de la chaîne alimentaire animale. De même qu’il ne faut pas délaisser les risques, bien réels, pour les humains.

Un petit nid est destiné à devenir grand et les guêpes ont pour mission la défense de leur nid, ce qui amène à des situations dangereuses en cas de cohabitation.

Contactez nos équipes si vous souhaitez vous débarrasser de vos nids de guêpes.

 

Tags: