Nid de bourdon chez vous : que faire ?

nid de bourdons

Avoir un nid de bourdons chez soi peut être inquiétant et déroutant.

En effet, les bourdons sont souvent les oubliés de la pollinisation. Ils sont pourtant parmi les animaux les plus utiles. Inutile de rappeler les conséquences cataclysmiques que sonnerait la fin des pollinisateurs sur Terre comme les abeilles et les bourdons. Et pourtant, c’est malheureusement le chemin que semblent prendre ces espèces.

Voici donc ce qu’il faut faire si vous avez un nid de bourdons chez vous.

Comment reconnaître un nid de bourdon ?

nid bourdons boite

Le nid de bourdons peut être vu comme un amas d’enveloppes de cires dans lesquelles sont stockés le miel et le pollen. L’extérieur d’un nid de bourdons ressemble donc à des amphores pleines de miel, voire à des céréales de type “miel pops” ! Vous n’avez donc que très peu de chances de les confondre avec des nids de guêpes ou des nids d’abeilles.

Comme de nombreux hyménoptères, les nids de bourdons ne survivent pas à l’hiver. En effet, seules les reines survivent à la saison froide en hivernant dans des cavités où elles ne craignent pas le danger et construisent de nouvelles colonies à partir des premiers jours de temps clément, aux alentours du mois de mars.

Les nids de bourdons peuvent donc être installés dans n’importe quels endroits que les insectes jugeront propices : soupente de toit, arbre creux, terriers et « trous » dans le sol, façade de maison, etc. La plupart du temps, les nids de bourdons sont donc très bien cachés et pas toujours simples à trouver.

La nouvelle colonie abritera jusqu’à 300 individus.

Un nid de bourdon est-il dangereux ?

Le danger d’un nid de bourdons est comparable à celui d’un nid d’abeilles. Ces insectes ne sont pas agressifs et ne piquent que dans deux cas de figures :

  • En cas de l’écrasement, dans ce cas il s’agit d’un mécanisme d’auto-défense.
  • En cas d’attaque (ou d’un mouvement considéré comme tel par les bourdons).

Dans ce deuxième cas de figure, les insectes défendent uniquement leur nid, puisqu’ils subissent une agression.

Par ailleurs, soyez avertis que seule la femelle bourdons possède un aiguillon (et par conséquent la capacité de piquer).

Néanmoins, un nid de bourdons représente un danger à partir du moment où il est installé dans un endroit de passage ou s’il met des personnes allergiques en péril.

Dans la première situation, le mouvement dans les alentours proches du nid est compris en tant que menaces pour le nid et les bourdons défendent leur colonie. Ensuite, les personnes allergiques à leur venin, selon le degré d’allergie, peuvent être mises en danger de mort par les éventuelles piqûres.

Faut-il détruire un nid de bourdons ? 

Même s’il faut se mettre à l’abri des piqûres, la préservation de la biodiversité est un enjeu majeur et le nid de bourdons ne doit être détruit qu’en cas d’absolue nécessité.

Pour tous les cas où la destruction du nid n’est pas indispensable, il est préférable de ne pas tuer ces insectes. Ce sont des insectes utiles qui ne représentent aucune menace, du moins tant qu’ils n’en ressentent aucune.

Comme les abeilles, les bourdons sont menacés et, comme les populations d’abeilles, les populations de bourdons sont en constante régression. La comparaison avec l’abeille ne s’arrête pas là, puisqu’ils appartiennent à la même famille d’insectes (les apidae), et qu’ils occupent le même rôle de pollinisation.

Si vous n’êtes pas sûr que vous avez affaire à un nid de bourdons, mieux vaut attendre la venue d’un professionnel.

Les alternatives à la destruction d’un nid de bourdon pour réduire les nuisances

Si le nid de bourdons vous dérange, il est possible de le déplacer.

Pour le déplacer dans son intégralité, vous trouverez la marche à suivre sur ce site internet.

Il est aussi possible de déplacer les insectes sans les exterminer en leur rendant la vie désagréable. Pour ce faire, vous pouvez placer des boules de naphtaline aux alentours ou soumettre le nid à de la fumée de soufre. Des plaquettes de soufre existent dans les magasins, il suffit de les brûler à proximité en tenant compte du sens du vent. Les insectes sont sensibles à ces deux substances et préfèreront peut-être s’installer dans un lieu plus hospitalier.

Conclusion

Un nid de bourdons peut être dangereux dans deux cas de figures : s’il est situé dans un lieu de passage, auquel cas le risque de piqûre est bien réel et si des personnes sont allergiques dans votre entourage car, pour ces dernières, les risques pour la santé sont présents.

Si la destruction du nid s’avère nécessaire, il faut faire appel à une société spécialisée en la matière. Il s’agit d’un acte qui ne s’improvise pas et qui peut mettre votre vie en péril si vous n’êtes pas équipés pour l’occasion. Contactez nos équipes pour vous faire assister dans le déplacement ou l’enlèvement d’un nid de bourdons.

Tags: